Conférence vidéo : le cratère de Rochechouart, le plus grand impact d’astéroïde français

Philippe Lambert, spécialiste des impacts célestes, aux RCE 2018. © AFA/C&E
La France compte le souvenir d’un impact céleste survenu voici 200 millions d’années. Mais le cratère de Rochechouart nous raconte bien plus l’histoire d’une catastrophe céleste. Avec lui, nous repartons à l’origine des planètes et de la vie, comme nous l’explique le géoplanétologue Philippe Lambert.
P. Lambert. © CNRS

La Haute-Vienne accueille les vestiges du plus grand cataclysme naturel jamais enregistré sur le territoire national : l’impact de l’astéroïde de Rochechouart. Le diamètre du cratère initial pourrait avoir atteint les 50 km. Les éjectas se seraient étendus sur la Nouvelle-Aquitaine et sur la périphérie des régions voisines. En fait, la taille de l’astéroïde, celle du cratère initial et l’extension des endommagements restent encore mal connues. Seule la partie centrale du cratère est conservée et s’exprime par des laves et des débris. À l’extérieur de cette zone, l’érosion a décapé le remplissage et donne accès aux endommagements sous le cratère.

Lors de sa conférence, Philippe Lambert, spécialiste des impacts célestes, fait le point sur ce que nous savons de l’astroblème de Rochechouart. Avec lui, nous remontons les 200 millions d’années qui nous séparent de l’impact. Comme il nous l’explique, les vestiges de la catastrophe recèlent une grande richesse qui nous permet de remonter bien plus loin encore, jusqu’à la formation des premières planètes et l’émergence de la vie.

À ce titre, cet événement astronomique unique en France constitue une ressource patrimoniale et scientifique exceptionnelle dont l’exploitation et les retombées dépassent largement notre territoire. Philippe Lambert aborde comment, ensemble, « nous y prendre » pour la valoriser au bénéfice de tous, à l’échelle locale, nationale ou même mondiale.

Une conférence donnée dans le cadre des Rencontres du ciel et de l’espace, à la Cité des sciences, à Paris, en novembre 2018.

 

Découvrez nos autres conférences des Rencontres 2018.

 

Actuellement en kiosque, le Ciel & espace n°564, est aussi disponible sur notre boutique.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Une faille du Big bang en voie d'être colmatée ?

    Bonne nouvelle sur le front de la cosmologie. L'une des fissures apparues ces dernières années dans la plus récente version du modèle du big bang est peut-être sur le point de se résorber. Jusqu'ici, la distribution de la matière dans l'Univers ne s'accordait pas tout à fait avec les prédictions issues des observations de l'Univers primordial...

  • La Nasa ne renommera pas le James Webb Space Telescope

    L’administrateur de la Nasa l’a annoncé à quelques médias américains la semaine derrière. Malgré une pétition réclamant qu’on le débaptise, le James Webb Space Telescope (JWST) conservera son nom.

  • Podcast : Le ciel du mois d'octobre 2021

    Dans notre podcast ce mois-ci : Saturne, une étoile qui disparait, la Lune en barque sur l'horizon, Vénus, et la discrète Mercure ! Découvrez aussi les chroniques de Cyril Birnbaum et de Sébastien Fontaine, et leurs coups de cœur en fin d’émission.