Chang’e 4 sur le bon chemin pour la face cachée de la Lune

La sonde Chang'e 4 doit se poser sur la Lune début janvier 2019. © CASC
Après son lancement réussi le 7 décembre 2018, la sonde chinoise Chang’e 4 est entrée en orbite autour de la Lune. Un préalable nécessaire à son atterrissage sur la face cachée.

La sonde automatique Chang’e 4 est sur la bonne voie. Quatre jours après son lancement au sommet d’une fusée Longue Marche 3B, elle est entrée en orbite autour de la Lune. L’engin a donc franchi sans encombre les 384000 km qui séparent la Terre de la Lune et à 17 h 45 (heure légale française), le 12 décembre 2018, elle a réussi sa manœuvre de satellisation circumlunaire.

La mission se déroule presque 50 ans après le premier vol d’humains autour de la Lune, lors de la mission Apollo 8, en 1968 — dont nous faisons le récit détaillé à partir des témoignages de ses astronautes le Ciel & Espace n° 562.

L’objectif de la sonde chinoise ne se limite pas, toutefois, à tourner autour de la Lune, mais à se poser dessus. Mieux, la région visée, le cratère Von Karman, se trouve sur l’hémisphère caché de la Lune, où jamais aucun engin n’a atterri en douceur. Pour réussir cette première, la Chine a envoyé au préalable un satellite relais afin de conserver ouvertes les communications entre Chang’e 4 et la Terre. L’agence spatiale chinoise, fidèle à ses habitudes, n’a indiqué aucune date pour l’atterrissage. Pourtant, plusieurs observateurs et spécialistes misent sur le 3 janvier 2019.

Le module de Chang’e 4, une fois à la surface de la Lune, doit libérer un rover identique à Yutu, celui de la sonde Chang’e 3, qui s’était posée sur la face visible en 2013.

 

Actuellement en kiosque ou disponible sur notre boutique web

Dossier Apollo 8 : le récit d’un voyage extraordinaire

Avec l’interview de Bill Anders, l’un des trois premiers astronautes à atteindre la Lune

À lire également dans ce numéro :

  • Shopping : 30 idées de cadeau pour les fêtes
  • Mission accomplie pour Hayabusa 2 : on s’est posé sur un astéroïde !
  • Reportage : l’équipe de New Horizons piste sa future cible sous le ciel de Dakar
  • Observation : la comète Wirtanen visible à l’œil nu en décembre
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : La photosynthèse, moteur de la biosphère

    La photosynthèse a totalement transformé la composition de l'atmosphère terrestre et est aujourd'hui le principal moteur de la biosphère. Pourrait-elle fonctionner sur planète autour d'une étoile différente du Soleil ?

  • Podcast : Dans le ciel en avril 2020

    Vénus, la star du mois, passe devant l'amas des Pléiades. La Lune, Mars et Jupiter font le spectacle le 15 avril et les étoiles filantes Lyrides nous rendront visite le 23... En fin d'émission, comme chaque mois, découvrez les coups de coeurs de nos chroniqueurs !

  • Podcast : La vie extraterrestre est-elle extrémophile ?

    Il existe des organismes qui peuvent supporter des températures supérieures à 100°C. Au plus profond des océans, des crustacés s’ébattent à une pression de plus de mille fois la pression atmosphérique. Et certaines bactéries prospèrent dans des environnements radioactifs ! Qu'est-ce que l'existence de ces extrémophiles nous apprend sur l'origine de la vie et la possibilité d'une vie extraterrestre ?