Ceci n’est pas une photo de la Voie lactée

Image de synthèse de la Voie lactée issue des données du satellite Gaia. © ESA/Gaia/DPAC
Les équipes de Gaia ont publié de nombreuses images pour illustrer les avancées permises par la deuxième moisson de données du satellite européen. Parmi celles-ci, un somptueux panorama de qui synthétise la récolte du cartographe céleste. Nous nous sommes procuré une version de cette image de 8 milliards de pixels afin de plonger en vidéo dans ses plus fins détails !
Malgré les apparences, cette vue de la Voie lactée n’est pas une photographie, mais une carte. C’est la visualisation des 1,7 milliard d’étoiles mesurées par le satellite européen Gaia dans la deuxième mouture de son catalogue baptisée DR2 (Data Release 2), rendu public le 25 avril 2018. L’image est donc totalement synthétique.

Pour vous en convaincre, vous pouvez allez télécharger une version haute résolution sur le site de l’Agence spatiale européenne (ESA) : la plus haute définition disponible est de 46 millions de pixels !

Une carte où chaque étoile est un point En regardant ce fichier à 100%, la différence avec une photo saute aux yeux : chaque étoile est un point, quelle que soit son éclat. Du coup, il est impossible de reconnaître le dessin des...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Vidéo : Les origines de l’Univers explorées avec Hervé Dole

    Hervé Dole étudie la formation et l'évolution des grandes structures (galaxies et amas de galaxies). Il participe notamment aux missions de l’ESA Planck et Euclid. En novembre 2018, il a exposé les récentes avancées dans notre connaissance de l’Univers lors des Rencontres du ciel et de l’espace (RCE).

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?