Cassini a survécu à son plongeon entre Saturne et ses anneaux

Cassini plonge entre Saturne et ses anneaux (vue d’artiste). Crédit : DR
Jamais une sonde spatiale n’avait autant approché Saturne. Pour la première fois, Cassini s’est aventurée entre la planète géante et ses anneaux.

La sonde Cassini a donné signe de vie. Et elle est en pleine forme ! À 23 h 56 locales, ce 26 avril 2017 (8 h 56, le 27 avril à Paris), l’antenne californienne de Goldstone a de nouveau reçu ses données. Entre-temps, la sonde, a effectué un plongeon entre Saturne et ses anneaux, dans un espace d’environ 2000 km où, malgré des estimations optimistes, demeurait un risque de collision avec des particules glacées.

Pour minimiser ce risque, l’agence spatiale américaine avait donc orienté l’antenne parabolique de 4 m de la sonde vers l’avant de sa trajectoire, comme un bouclier, ce qui a interrompu les communications avec la Terre. Comme prévu, 20 heures après son survol historique, Cassini a tourné à nouveau son antenne vers nous pour transmettre ses mesures.

Les nuages de Saturne à 3000 km

Quatre minutes après la reprise des communications indiquant que la sonde n’avait pas fait de mauvaise rencontre, les premières données sont arrivées. Parmi elles, des images brutes de la planète. Celles-ci ont été prises à une distance de seulement 3000 km, une proximité sans précédent, à la vitesse de 124000 km/h.

Pour l’heure, la Nasa n’a pas donné d’informations sur la résolution de ces images.

Les nuages de Saturne, près du pôle Nord. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute
L'atmosphère de Saturne à quelques milliers de kilomètres.
©Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Encore 21 plongeons

Après treize ans en orbite autour de Saturne, la sonde Cassini est entrée dans la phase finale de sa mission. Placée sur une orbite polaire, elle doit encore traverser le plan des anneaux à 21 reprises avant de se désintégrer dans l’atmosphère de la planète géante le 15 septembre 2017. Son prochain passage entre la planète et les anneaux est prévu le 2 mai 2017.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le chasseur d'exoplanètes TESS lancé avec succès

    Le successeur du télescope spatial Kepler a été lancé ce 19 avril 2018, à 0 h 51 heure française, par une fusée Falcon 9 de la compagnie Space X. Sa chasse aux exoplanètes proches devrait durer au moins deux ans.

  • Podcast : Des Terres qui basculent !

    Les formations géologiques à la surface des exoplanètes synchrones se déplacent en permanence ! Cet étrange effet, prédit par le planétologue Jérémy Leconte, pourrait avoir des conséquences sur l'habitabilité de certains mondes récemment découverts. Interview.

  • La sonde TGO à pied d’œuvre autour de Mars

    Le vaisseau de l’Agence spatiale européenne Trace Gas Orbiter (TGO) est sur le point d’entamer sa mission : détecter et analyser les gaz présents en faible proportion dans l’atmosphère martienne. Il est arrivé sur son orbite finale, à environ 400 km de la surface de Mars en février 2018.