Banc d’essai : neuf jumelles 8x56 testées pour l’astronomie

© Ciel & espace
Lorsqu’il s’agit de choisir des jumelles, l’astronome amateur regarde du côté des objectifs de 50 mm, alors qu’il existe aussi une offre moins connue en 56 mm permettant de gagner 25 % de lumière en plus. Nous avons testé sur le ciel neuf jumelles 8x56, pour le débutant ou l’expert exigeant
Pour l’observation du ciel, les jumelles sont des précieux outils, capables de couvrir un champ large. Elles offrent notamment une vision de la Voie lactée sans pareille. Les 7x50 et 10x50 sont souvent recommandées aux astronomes amateurs pour un usage à main levée (le premier chiffre est le grossissement, et le second, le diamètre des objectifs). Cependant, en regardant du côté des chasseurs, également exigeants sur les performances crépusculaires, on découvre que leur modèle phare est la 8x56. En fait, l’objectif de 56 mm est la limite maximale pour concevoir des jumelles droites (dotées de prisme en toit). De telles jumelles restent maniables à main levée, et la préférence pour les 50 mm en astronomie et les 56 mm pour la chasse est finalement assez culturelle. La...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une énorme tache sombre photographiée à la surface de Bételgeuse !

    Pour la première fois depuis sa chute de luminosité entamée à l’automne 2019, une équipe d’astronomes a zoomé sur la surface de Bételgeuse. Ils révèlent le portrait le plus récent de cette étoile supergéante rouge qui se meurt.

  • Vénus, Io et Triton dans la ligne de mire de la Nasa

    L’agence spatiale américaine a dévoilé ce 13 février les quatre finalistes de sa prochaine sélection de missions « Discovery » d’exploration du Système solaire. Avec deux propositions de sondes, Vénus a de bonnes chances d’être de nouveau visitée dans les années 2020.

  • La Maison Blanche dévoile son plan budgétaire pour le programme lunaire Artémis

    L’administration Trump a rendu publique sa proposition de budget pour 2021, dans lequel la Nasa voit ses moyens substantiellement augmentés. Pas moins de 35 milliards de dollars viennent soutenir le programme Artémis pour permettre à des astronautes américains de fouler le sol lunaire en 2024.