Astéroïdes : les trois révolutions de Gaia

Vue d'artiste du satellite d’astrométrie Gaia. © ESA/D. Ducros
Discerner des montagnes sur les astéroïdes, protéger la Terre des géocroiseurs qui pourraient la percuter, mieux dater la surface des planètes, telles sont les avancées que vont permettre les données du satellite d’astrométrie européen.
Le 25 avril 2018, le deuxième catalogue de Gaia a donné un avant-goût de ce dont est capable le satellite d’astrométrie de l’ESA sur le Système solaire. Il fournit en effet la position de quelque 14000 astéroïdes. « Jusqu’ici, sur les 188000 millions de mesures collectées par le Minor Planet Center [organisme dédié à ces petits corps célestes, NDLR], seulement 2000 avaient une précision comparable à Gaia en ordre de grandeur. Ce chiffre est aujourd’hui multiplié par 1000 ! » s’enthousiasme Paolo Tanga, astronome à l’observatoire de la Côte d’Azur. Illustration de gauche : les astéroïdes observés par la mission spatiale Gaia. Les géocroiseurs sont en bleu. Ceux de la Ceinture d’astéroïdes sont en vert et en jaune. En rouge apparaissent les troyens,
Le 25 avril 2018, le deuxième catalogue de Gaia a donné un avant-goût de ce dont est capable le satellite d’astrométrie de l’ESA sur le Système solaire. Il fournit en effet la position de quelque 14000 astéroïdes. « Jusqu’ici, sur les 188000 millions de mesures collectées par le Minor Planet Center [organisme dédié à ces petits corps célestes, NDLR], seulement 2000 avaient une précision comparable à Gaia en ordre de grandeur. Ce chiffre est aujourd’hui multiplié par 1000 ! » s’enthousiasme Paolo Tanga, astronome à l’observatoire de la Côte d’Azur.

Illustration de gauche : les astéroïdes observés par la mission spatiale Gaia. Les géocroiseurs sont en bleu.
Ceux de la Ceinture d’astéroïdes sont en vert et en jaune. En rouge apparaissent les troyens,
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.