Abell 33 : la nébuleuse planétaire modèle

Adam Block a réalisé ce superbe cliché de Abell 33 depuis le Mount Lemmon SkyCenter aux Etats Unis, avec un télescope de 81 cm. Crédit : Adam Block/Mount Lemmon SkyCenter/University of Arizona

Située dans la constellation de l'Hydre, Abell 33 est une nébuleuse planétaire à la géométrie presque parfaite. Il s'agit du résidu d'une étoile comparable au Soleil. Arrivée en fin de vie, celle-ci a éjecté une bonne partie de son gaz.
Savoir comment se façonnent de telles nébuleuses intrigue toujours les astronomes. On pourrait s'attendre à ce qu'elles aient une forme sphérique, mais le cas est plutôt rare. Certaines nébuleuses planétaires présentent des lobes très structurés, comme la petite Dumbbell (M76). D'autres encore semblent déchiquetées comme NGC5189.
Cette diversité est probablement liée à la présence ou non d'une seconde étoile, ou de planètes géantes autour de l'étoile moribonde. Notons par ailleurs que certaines nébuleuses semblent sphériques alors qu'elles ont en réalité une forme de sablier ; tout dépend de l'angle sous lequel on les voit.
JL Dauvergne, le 2 mars 2012

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Retour sur Terre pour trois astronautes de l’ISS

    La capsule Soyouz qui abritait Scott Tingle, Norishige Kanai et Anton Shkaplerov s’est posée sans encombre au Kazakhstan le 3 juin 2018 à 6h34, heure locale. Les trois astronautes ont passé 168 jours à bord de l’ISS.

  • Une étrange étoile à neutrons dans le Petit Nuage de Magellan

    L'observation par le satellite X Chandra du reste de supernova E0102 révèle une étrange configuration : pourquoi cette vaste structure est-elle décentrée par rapport à l'étoile à neutrons née de l'explosion ?

  • La baie du mont Saint-Michel depuis l’espace

    Un des sites touristiques les plus visités de France a été photographié par le satellite Sentinel-2 durant une marée descendante. La mission Sentinel-2 observe notre planète pour y recenser les stigmates du réchauffement climatique.