Une planète flottante à 20 années-lumière de la Terre

Un astre de la taille de Jupiter, douze fois plus massif et ne tournant autour d'aucune étoile, a été identifié près du Système solaire. Il rejoint le club très fermé des « planètes flottantes », qui ne compte pour le moment qu'une douzaine de membres.

SIMP J013656.5+093347 — son nom scientifique — était connue jusqu'à présent comme une naine brune, c'est-à-dire un astre pas assez massif pour avoir déclenché en son cœur la fusion de l’hydrogène, comme une étoile, mais suffisamment tout de même pour avoir déclenché un temps celle du deutérium (ou hydrogène lourd).

La limite inférieure — théorique et controversée — de la masse d’une naine brune est de 13 fois la masse de Jupiter. En-deçà, on a affaire à une planète.

Or, en démontrant que SIMP J013656.5 appartenait à un groupe d'étoiles nées il y a 200 millions d'années, une équipe nord-américaine menée par Jonathan Gagné est parvenue de manière indirecte à « peser » l'astre.

Ses 12,7 masses joviennes la rangent désormais dans la catégorie des « planètes flottantes », ces planètes qui ne tournent autour d’aucun soleil. C’est même l’une des trois plus proches connues à ce jour.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Retour sur la Lune ? N'oubliez pas la science !

    Tandis que l'on se rapproche du cinquantenaire du premier pas sur la Lune, notre satellite semble devenir chaque jour un peu plus désirable. Mais quelle est la place de la science — et en particulier de l'astrophysique — dans les projets d'installation de l'homme sur la Lune, interroge le cosmologiste Joseph Silk.

  • Podcast : Ondes gravitationnelles, les enjeux d'une grande découverte

    Il y a deux ans, les équipes de Ligo et de Virgo annonçaient la toute première détection d'une onde gravitationnelle, émise par la fusion de deux trous noirs. Pour commémorer cette découverte, rediffusion exceptionnelle du podcast enregistré avec Matteo Barsuglia, membre de l'équipe Virgo.

  • Podcast : ce qu'il faut observer dans le ciel en ce mois de février

    En février, il ne faudra pas rater le beau rapprochement entre Jupiter et la Lune, la belle lumière cendrée du 19, mais vous pourrez aussi explorer la Poupe en compagnie de Jean-Luc Dauvergne (Ciel & Espace) et le cratère lunaire Kies avec Bernard Nomblot (Universcience.TV). Comme chaque mois, nos chroniqueurs vous feront aussi découvrir leurs coups de cœur !