Une planète flottante à 20 années-lumière de la Terre

Un astre de la taille de Jupiter, douze fois plus massif et ne tournant autour d'aucune étoile, a été identifié près du Système solaire. Il rejoint le club très fermé des « planètes flottantes », qui ne compte pour le moment qu'une douzaine de membres.

SIMP J013656.5+093347 — son nom scientifique — était connue jusqu'à présent comme une naine brune, c'est-à-dire un astre pas assez massif pour avoir déclenché en son cœur la fusion de l’hydrogène, comme une étoile, mais suffisamment tout de même pour avoir déclenché un temps celle du deutérium (ou hydrogène lourd).

La limite inférieure — théorique et controversée — de la masse d’une naine brune est de 13 fois la masse de Jupiter. En-deçà, on a affaire à une planète.

Or, en démontrant que SIMP J013656.5 appartenait à un groupe d'étoiles nées il y a 200 millions d'années, une équipe nord-américaine menée par Jonathan Gagné est parvenue de manière indirecte à « peser » l'astre.

Ses 12,7 masses joviennes la rangent désormais dans la catégorie des « planètes flottantes », ces planètes qui ne tournent autour d’aucun soleil. C’est même l’une des trois plus proches connues à ce jour.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Votre ciel du mois d'août en podcast

    Ce mois-ci vous pourrez admirer un coucher de Soleil sous l'Arc de Triomphe, une éclipse totale aux Etats-Unis, les étoiles filantes Perséides, de belles conjonctions, et vous pourrez explorer la mer des Crises en compagnie de Bernard Nomblot (Universcience.tv), et le Sagittaire avec Jean-Luc Dauvergne (Ciel & Espace).

  • Réécoutez l'interview de Thomas Pesquet sur Ciel & Espace Radio

    Un mois et deux jours après son retour de la station spatiale internationale, l'astronaute a répondu à nos questions. Qu'est-ce que ces six mois en orbite ont changé pour lui ? Comment envisage-t-il sa célébrité nouvelle et... serait-il prêt à repartir ? 25 minutes d'entretien exclusif.

  • Longue Marche 5 rate son deuxième vol

    Le 2 juillet, la fusée chinoise Longue Marche 5 a décollé de la base spatiale de Wenchang, dans le sud du pays, mais n’a pas réussi à atteindre l’orbite.