Plusieurs dizaines d'étoiles ont croisé le Soleil ce dernier million d'années

Zoom sur une région de la Voie lactée par le satellite Gaia. © ESA
Proxima du Centaure n'a pas toujours été la plus proche étoile du Soleil. En un million d'années, plusieurs dizaines d'étoiles sont passées plus près encore, d'après la sonde Gaïa.

Un an après la publication des premières données du satellite Gaïa, lancée en 2013, les astronomes continuent d'en faire leur miel. Dans une étude portant sur la vitesse et la position de 322 000 étoiles observées par la sonde d'astrométrie européenne, le Britannique Coryn Bailer-Jones (Max Planck Institute for Astronomy, Heidelberg) montre ainsi qu’en un million d'années, entre 500 et 600 étoiles passent à moins de 5 parsecs du Soleil (1 parsec = 3,26 années-lumière).

En moyenne, sur la même période, 37 étoiles croisent la nôtre à une distance plus proche encore que celle de Proxima du Centaure, soit 4,2 années-lumière...

Ces rencontres dues au mouvement des étoiles dans la Galaxie ne sont pas anodines. À l'occasion d'un passage rapproché, Coryn Bailer-Jones rappelle que :

Les forces de marées peuvent cisailler le Nuage de Oort, le réservoir supposé de comètes primitives qui orbite dans les contrées lointaines du Système solaire. Cela peut entraîner ces objets dans le Système solaire interne et y créer des pluies de comètes pouvant frapper la Terre.

Parmi les 725 étoiles dont il a soigneusement étudié la trajectoire, la naine Gliese 710 se distingue. Coryn Bailer-Jones confirme que, au cours des cinq prochains millions d'années, c'est cette étoile qui passera le plus près du Soleil, ce qu'une précédente étude avait déjà montré.

Gliese 710, comme dans un jeu de quilles

Il estime que, dans environ 1,3 millions d'années, Gliese 710 passera à 16 000 unités astronomiques du Soleil, « ce qui l'amènera à l'intérieur du Nuage de Oort » et provoquera sans doute l'apparition de quelques belles (et peut-être dangereuses) comètes.

Une animation de l’ESA montre en accéléré ce passage rapproché, entre 1,1 et 1,5 million d'années dans le futur. La vue (ci-dessous) couvre un champ de 10 fois 5 degrés, soit 200 fois la surface de la pleine Lune.

 

 

Le prochain wagon de données de Gaïa, attendu pour avril 2018, devrait permettre d'affiner ce résultat.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Méthane martien : Curiosity relance le débat

    La nouvelle détection de méthane dans l’atmosphère de Mars par le robot Curiosity relance le débat sur l’origine de ce gaz : celle-ci est-elle biologique ou non ? Les scientifiques cherchent toujours à comprendre quel mécanisme peut le produire, mais aussi pourquoi il « s’évapore » partiellement en fonction des saisons.

  • Jumelles Omegon 2,1x42 : des « yeux de hibou » au banc d’essai

    Un type nouveau de jumelles surnommé « yeux de hibou » — grand diamètre, faible grossissement — fait sensation pour observer la Voie lactée. Nous avons testé le récent modèle de la marque Omegon et l’avons comparé aux jumelles Kasai et Vixen, testées en mars 2017. Avec des résultats surprenants, au regard des écarts de prix …

  • Un quart de Mars pris dans la tempête

    La Nasa a annoncé que la tempête géante qui s’abat sur Mars depuis le 1er juin2018 recouvre maintenant près d’un quart de la planète rouge. Dans le nuage de poussière, Opportunity est en mode « survie ».