Le lancement du JWST reporté à mai 2020

Le miroir du James Webb Space Telescope en cours d'assemblage. © Nasa
Le JWST décollera-t-il un jour ? Alors que, début mars, la Nasa annonçait un retard d’un an et demi pour son ambitieux télescope spatial, on apprend aujourd’hui qu’il ne sera pas lancé avant mai 2020.

Le projet du James Webb Space Telescope (JWST) est comme une série qui ne veut pas s’arrêter : il y a toujours un nouveau rebondissement pour la prolonger. Le dernier en date est le report de son lancement à mai 2020. La raison évoquée est le besoin de temps supplémentaire pour tester tous les composants du futur télescope spatial qui sont réunis pour la première fois chez Northrop Grumman Aerospace, le constructeur des parties optiques du JWST.

Il reste à vérifier que l’ensemble du télescope fonctionne, puis il faudra encore effectuer une batterie de tests pour préparer son lancement. Celui-ci sera d’ailleurs renégocié avec l’Agence spatiale européenne, qui est chargée de faire décoller le JWST à bord d’une fusée Ariane 5.

Le budget du JWST fixé à 8 milliards de dollars, déjà gonflé par les précédents retards, dépassera probablement les 9 milliards de dollars… si le projet arrive à son terme.

Évolution du projet du JWST en fonction de la date théorique du lancement (à gauche) et de son budget (échelle de couleur à droite) au fil des années (en bas). La couleur des cercles indique le budget estimé du projet. Par exemple en 2000, on pensait que le JWST décollerait en 2009 et coûterait 2 milliards de dollars.

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le chasseur d'exoplanètes TESS lancé avec succès

    Le successeur du télescope spatial Kepler a été lancé ce 19 avril 2018, à 0 h 51 heure française, par une fusée Falcon 9 de la compagnie Space X. Sa chasse aux exoplanètes proches devrait durer au moins deux ans.

  • Podcast : Des Terres qui basculent !

    Les formations géologiques à la surface des exoplanètes synchrones se déplacent en permanence ! Cet étrange effet, prédit par le planétologue Jérémy Leconte, pourrait avoir des conséquences sur l'habitabilité de certains mondes récemment découverts. Interview.

  • La sonde TGO à pied d’œuvre autour de Mars

    Le vaisseau de l’Agence spatiale européenne Trace Gas Orbiter (TGO) est sur le point d’entamer sa mission : détecter et analyser les gaz présents en faible proportion dans l’atmosphère martienne. Il est arrivé sur son orbite finale, à environ 400 km de la surface de Mars en février 2018.