La lunette qui a permis la découverte de Pluton retrouve tout son lustre

La lunette qui a permis la découverte de Pluton. © Ralph Nye / Lowell Observatory
L’instrument dormait depuis des années à l’observatoire Lowell, en Arizona. Après avoir été entièrement démontée, la lunette de 33 cm avec laquelle Clyde Tombaugh a découvert Pluton a retrouvé sa coupole.

Cet instrument est un monument historique. En 1930, c’est grâce à lui que l’astronome américain Clyde Tombaugh a découvert Pluton, qui allait devenir la neuvième planète du Système solaire avant d’être déclassée en 2006. Pendant des mois, au cours de l’année 2017, Ralph Nye, directeur des services techniques de l’observatoire Lowell, à Flagstaff, en Arizona, a patiemment démonté le réfracteur qui était en piteux état. Touché par la rouille, partiellement dépourvu de sa peinture, celui-ci menaçait tout simplement de disparaître, dans sa coupole qui prenait l’eau.

Au terme de longs travaux de restauration, l’instrument a été remonté, pièce par pièce, pendant que la coupole était elle aussi remise à neuf. Aujourd’hui, la lunette historique est à nouveau opérationnelle, comme d’autres instruments mythiques de l’observatoire américain, dont la grande lunette de 61 cm de diamètre, que Percival Lowell avait fait construire en 1894 pour cartographier les canaux de la planète Mars.

Dans le magazine Ciel & Espace n°556, en novembre 2017, nous avons consacré un reportage aux travaux de remise en état de ces instruments. Le reportage est aussi disponible sur le site de Ciel & Espace.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une supernova saisie en direct

    L’image est un véritable document pour les astronomes. Même si elle n’est pas aussi esthétique que les clichés des grands observatoires, elle montre l’apparition d’une supernova dans une galaxie proche. Un cliché sans précédent obtenu par un amateur argentin.

  • Les étoiles révélées du Quintette de Stephan

    De nouvelles observations à très haute sensibilité réalisées par le télescope Canada-France-Hawaï révèlent des structures inédites dans le célèbre groupe de galaxies du Quintette de Stephan.

  • Panorama d'altitude pour Curiosity

    Toujours plus haut sur les flancs du mont Sharp, Curiosity photographie un panorama de la planète rouge. A plus de 300 mètres de haut, le rover de la Nasa domine les zones du cratère Gale qu’il a déjà visitées.