La Chine ne maîtrise pas la chute de sa station spatiale

Station chinoise Tiangong 1. ©DR
La première station spatiale chinoise Tiangong-1, bientôt remplacée par Tiangong-2, tombera sur Terre d’ici la fin 2017. Problème : la Chine ignore où et quand.

De nombreux satellites retombent sur Terre une fois désactivés. La question est plus problématique lorsqu’elle concerne une station spatiale. Le 14 septembre 2016, la Chine tenait une conférence de presse afin d’annoncer le lancement de sa nouvelle station Tiangong-2. La responsable du département spatial, Wu Ping, en a profité pour confirmer que la première station, Tiangong-1, allait chuter sur terre comme prévu… durant la seconde moitié de 2017.

L’absence de précision est de mise dans ses propos : « D’après nos calculs, la majeure partie de la station se désintégrera dans l’atmosphère », assure la responsable. Quant à la partie toujours solide, elle assure que son pays « publiera un communiqué en temps voulu et si nécessaire » afin de prévenir de possibles impacts. Autant de précautions de langage qui montrent qu’un incident technique non communiqué semble empêcher toute descente contrôlée de la station.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Le mystère de la matière noire

    En octobre 2015, nous recevions l'astrophysicien Gianfranco Bertone, auteur d'un excellent ouvrage de vulgarisation, "Le mystère de la matière noire", lauréat du Prix Ciel & Espace 2015 du livre d'astronomie. Ce podcast qui était réservé aux abonnés est désormais public. Et en deux ans, le mystère s'est épaissi...

  • Podcast : Le côté obscur de l'univers

    Dans « Le côté obscur de l'univers », publié dans la collection « Quai des sciences » des éditions Dunod, l'astrophysicien Hervé Dole nous dit tout des avancées récentes de la cosmologique, auxquelles il a participé. Interview.

  • Podcast : ce qu'il faut voir dans le ciel en décembre

    La Lune qui passe devant Régulus le 8 décembre et devant Aldébaran le 31, les étoiles filantes Géminides à leur maximum le 13, Spica, Mars, la Lune et Jupiter qui s'alignent... Voici un petit aperçu des spectacles célestes de ce mois de décembre !