La Chine ne maîtrise pas la chute de sa station spatiale

Station chinoise Tiangong 1. ©DR
La première station spatiale chinoise Tiangong-1, bientôt remplacée par Tiangong-2, tombera sur Terre d’ici la fin 2017. Problème : la Chine ignore où et quand.

De nombreux satellites retombent sur Terre une fois désactivés. La question est plus problématique lorsqu’elle concerne une station spatiale. Le 14 septembre 2016, la Chine tenait une conférence de presse afin d’annoncer le lancement de sa nouvelle station Tiangong-2. La responsable du département spatial, Wu Ping, en a profité pour confirmer que la première station, Tiangong-1, allait chuter sur terre comme prévu… durant la seconde moitié de 2017.

L’absence de précision est de mise dans ses propos : « D’après nos calculs, la majeure partie de la station se désintégrera dans l’atmosphère », assure la responsable. Quant à la partie toujours solide, elle assure que son pays « publiera un communiqué en temps voulu et si nécessaire » afin de prévenir de possibles impacts. Autant de précautions de langage qui montrent qu’un incident technique non communiqué semble empêcher toute descente contrôlée de la station.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Retour sur la Lune ? N'oubliez pas la science !

    Tandis que l'on se rapproche du cinquantenaire du premier pas sur la Lune, notre satellite semble devenir chaque jour un peu plus désirable. Mais quelle est la place de la science — et en particulier de l'astrophysique — dans les projets d'installation de l'homme sur la Lune, interroge le cosmologiste Joseph Silk.

  • Podcast : Ondes gravitationnelles, les enjeux d'une grande découverte

    Il y a deux ans, les équipes de Ligo et de Virgo annonçaient la toute première détection d'une onde gravitationnelle, émise par la fusion de deux trous noirs. Pour commémorer cette découverte, rediffusion exceptionnelle du podcast enregistré avec Matteo Barsuglia, membre de l'équipe Virgo.

  • Podcast : ce qu'il faut observer dans le ciel en ce mois de février

    En février, il ne faudra pas rater le beau rapprochement entre Jupiter et la Lune, la belle lumière cendrée du 19, mais vous pourrez aussi explorer la Poupe en compagnie de Jean-Luc Dauvergne (Ciel & Espace) et le cratère lunaire Kies avec Bernard Nomblot (Universcience.TV). Comme chaque mois, nos chroniqueurs vous feront aussi découvrir leurs coups de cœur !