L’optique du JWST est achevée

25 mètres carrés ! Les 18 segments hexagonaux du miroir primaire du James Webb Space Telescope (JWST), le successeur de Hubble, pourraient occuper toute la surface d'une chambre d'étudiant en astrophysique...

À un peu plus de deux ans et demi de son lancement, l'optique du monstre de 6,5 m de diamètre vient d'être terminée. Recouverts d'une fine couche d'or (visible sur le miroir secondaire, perché au-dessus du miroir primaire), ses miroirs de béryllium sont désormais prêts à observer la lumière infrarouge de l'Univers. Ils ont été choisis pour leur stabilité aux basses températures du milieu interplanétaire (-230 °C au point de Lagrange L2 du système Soleil-Terre, où évoluera le télescope).

Après des tests de vibration cet été, la prochaine étape spectaculaire de la construction du JWST sera la réception à l'automne de la version finale de son vaste bouclier solaire.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Thomas Pesquet voit rouge

    Cela faisait longtemps que le Français Thomas Pesquet rêvait de photographier le plus fameux rocher rouge de la Terre : Ayers Rock, situé en plein cœur de l’Australie.

  • Mimas en clair-obscur

    L’image a quelque chose d’irréel, en raison de l’éclairage particulier sur Mimas et sa surface chaotique.

  • Une galaxie faussement banale

    Dans la constellation de la Vierge, la galaxie RX J1140.1+0307 semble parfaitement banale. Avec sa silhouette tourbillonnante et son cœur brillant, rien ne paraît la distinguer des innombrables autres galaxies spirales de l'Univers. Elle cache pourtant un secret.