Espace shopping
Ciel & Espace, le magazine qui vous guide toujours plus loin
Abonnez-vous au magazine et à sa version numérique.

Ciel & Espace, nouvelle formule, c'est
  • des actualités
  • des reportages
  • des interviews, des portraits
  • les plus belles images de l'Univers décryptées pour vous
  • des tests d'instruments sans concession
  • des conseils pour débuter et pratiquer l'astronomie
  • des pages consacrées à la publication de vos photos
Mais c'est aussi une vraie communauté avec laquelle partager votre passion et nourrir votre curiosité.


La comète effleure la tour Eiffel

Même en pleine ville, la comète Panstarrs est faiblement visible à l'œil nu. Mais pour voir sa queue de gaz det de poussières, des jumelles se révèlent indispensables.

Cette photo a été prise le 17 mars 2013 depuis le Champ de Mars, à Paris. Ce soir-là, la comète était exactement à la verticale du Soleil depuis la latitude de la France. Une situation idéale pour commencer à la voir dans un ciel assombri entre la fin du crépuscule et en début de la nuit. Depuis la France, elle est visible depuis le 12 mars.

Dans les jours qui viennent, elle continue doucement à prendre de la hauteur dans notre ciel. Dans le même temps, sa magnitude décline progressivement. Le 17 mars, elle était de 2,5. Le 21, elle est à 3 et elle passe la barre de la magnitude 4, le 21 mars.

Pendant ce temps, elle fait son spectacle dans le champ du satellite Stereo. Pour en savoir plus sur l'observation de la comète, reportez-vous au numéro de mars 2013 de Ciel & Espace.

JL Dauvergne, le 18 mars 2013

À l’œil nu, la comète Panstarrs a un aspect ponctuel. Pour percevoir sa queue, il faut des jumelles ou, en photo, un petit téléobjectif (ici, de 150 mm). [cliquez sur la photo pour la voir en grand] Crédit : JL Dauvergne/C&E photos.

 
Retour Haut de page
Observer
Etat du ciel
Instruments
Images d'amateurs