Vol au-dessus d’une tempête jovienne

Une tempête de 1000 km à la surface de Jupiter. © Nasa/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/G.Eichstädt/ S.Doran
La sonde Juno a photographié de près une énorme formation nuageuse sur Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire.

Sur Jupiter, les éléments se déchaînent avec une violence bien supérieure à ce que nous connaissons sur Terre. La sonde spatiale Juno en fournit l’illustration avec une nouvelle photo prise le 24 octobre 2017. Depuis une distance de 10108 km (moindre que le diamètre de la Terre), sa caméra a saisi une énorme tempête visible en surface de la géante gazeuse.

Située à une latitude moyenne dans l’hémisphère boréal, cet ouragan qui s’étend sur plus de 1000 km de diamètre passerait presque inaperçu si on l’observait au télescope depuis la Terre, notamment parce que ses couleurs sont très peu prononcées. Il a fallu le travail de Gerald Eichstädt et de Seán Doran, deux amateurs férus de traitement d’image, pour la mettre en évidence à partir des clichés bruts de la sonde Juno.

En particulier, on peut voir des nuages brillants (vraisemblablement faits de cristaux d’ammoniac et de glace) qui s’élèvent au-dessus de la mer de brume et qui projettent leur ombre sur 7 à 12 km.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une supernova saisie en direct

    L’image est un véritable document pour les astronomes. Même si elle n’est pas aussi esthétique que les clichés des grands observatoires, elle montre l’apparition d’une supernova dans une galaxie proche. Un cliché sans précédent obtenu par un amateur argentin.

  • Les étoiles révélées du Quintette de Stephan

    De nouvelles observations à très haute sensibilité réalisées par le télescope Canada-France-Hawaï révèlent des structures inédites dans le célèbre groupe de galaxies du Quintette de Stephan.

  • Panorama d'altitude pour Curiosity

    Toujours plus haut sur les flancs du mont Sharp, Curiosity photographie un panorama de la planète rouge. A plus de 300 mètres de haut, le rover de la Nasa domine les zones du cratère Gale qu’il a déjà visitées.