Une grosse météorite explose au-dessus de la Russie

Image vidéo de la météorite du 15 février 2013 explosant au-dessus de l'Oural. Crédit : DR.

Il était 9 h 20 du matin dans la région de Tcheliabinsk (4 h 20 à Paris) quand un bolide est entré dans l'atmosphère et a explosé en altitude, ce 15 février 2013.

Plusieurs témoins ont vu un objet brillant laisser une traînée blanche dans le ciel sans nuage et augmenter subitement en luminosité, signe vraisemblable de sa désintégration.

Vitres brisées et 400 blessés
Dans la ville de Tcheliabinsk, le bruit de l'explosion a surpris la population. Un fort souffle résultant de l'onde de choc a balayé six villes de la région, enfonçant des portes et faisant voler en éclat de nombreuses vitres des étages supérieurs des immeubles. C'est ce qui a causé de nombreuses blessures. Le ministère russe de l'Intérieur fait état d'au moins 400 blessés dont 3 graves.

Dans une usine de Tcheliabinsk, un mur s'est effondré, peut-être sous l'effet de l'onde de choc.

Un lien avec 2012 DA14 ?

L'objet céleste a-t-il un lien avec l'astéroïde de 45 m 2012 DA14 qui doit frôler la Terre ce soir, 15 février 2013, et qui sera observable aux jumelles ? Cette éventualité semble être à écarter. Selon l'astronome russe Leonid Elinin, chercheur au Keldysh Institute of Applied Mathematics, découvreur de la comète du même nom, la trajectoire du bolide observé dans l'Oural allait du nord-est au sud-ouest. Donc, sans lien avec 2012 DA 14, qui suit un chemin qui va du sud vers le nord.

Carte de la Russie, avec situation de la ville de Tcheliabinsk

La ville de Tchelianbinsk est située au sud de la Russie, à 1500 km de Moscou. © Google Maps.

Patrick Michel, spécialiste des astéroïdes à l'observatoire de Côte d'Azur, nous donne son point de vue : « En tant que scientifique, je ne peux pas dire avec certitude que ce bolide n'est pas lié à 2012 DA14. Mais honnêtement il y a aucune raison qu'il le soit. »

« D'abord les trajectoires sont différentes, ils ne sont pas sur le même radian, explique l’astronome français. Et puis il n'y a aucune raison pour que 2012 DA14, qui est un petit objet de 50 m, soit accompagné d'un essaim d'astéroïdes. Les géocroiseurs beaucoup plus massifs n'en possèdent pas. Pourquoi lui en aurait un ? »

Un corps de la taille d’une table
« Je pense que c'est simplement une coïncidence, conclut Patrick Michel. Des objets célestes, il en tombe très souvent sur Terre. En 2012, par exemple, il y a eu deux gros bolides au-dessus du Nevada. Celui-ci est impressionnant car il a explosé très près du sol, et dans une région habitée. Pour la petite histoire, c'est une fois encore en Russie. Pas si étonnant, c'est le plus grand pays du monde...

« J'ai contacté mes collègues russes pour savoir si par hasard nous avions des observations radar de l'objet avant la chute, ajoute l’astronome. Ce serait intéressant, pour connaître sa taille réelle — que j'estime à celle d'une table — et sa trajectoire. Mais il y a peu de chances que nous possédions ces données car nous n'avons pas vu venir ce petit objet. En revanche, il y a une chance pour qu'on trouve des fragments au sol. Cela nous permettrait de connaître l'origine du bolide. »

Des précédents spectaculaires
Une grosse météorite avait déjà explosé dans le ciel de Russie le 30 juin 1908. Il s'agissait d'un objet d'environ 50 m de diamètre, similaire à l’astéroïde 2012 DA14. Les dégâts avaient été catastrophiques, avec 2000 km2 de taïga dévastés.

En 2008, un gros bolide avait été vu dans le ciel du Colorado. Plus récemment, en octobre 2008, un astéroïde de 1 à 5 m de diamètre avait été détecté par des télescopes peu avant sa chute dans l'atmosphère au-dessus du Soudan. Son explosion avait été observée et des fragments avaient été retrouvés en 2009.

Ci-dessous l'événement en vidéo

Le bolide filmé depuis une voiture :



Une compilation de vidéo prises par des caméras de surveillance :

Ci-dessous, la traînée dans l'atmosphère avec plusieurs ondes de choc audibles vers la fin de la vidéo :

Ci-dessous, les bureaux de l'agence de presse Itar-Tass à Tcheliabinsk :


Le souffle après la chute d'une météorite en... par LeNouvelObservateur


Restez connectés ! Nous mettrons à jour cet article dès que de nouvelles informations seront confirmées.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Rosetta va bientôt s’écraser sur sa comète

    La sonde européenne vit ses derniers moments en orbite autour de la comète Churyumov-Gerasimenko. Elle doit s’y écraser en douceur le 30 septembre 2016.

  • Le “Ciel & Espace” de septembre est en kiosque !

    Les missions lunaires du futur sont à la une de notre numéro de septembre-octobre 2016. Vous y découvrirez aussi beaucoup d’autres sujets passionnants !

  • Cette étoile a perdu 10 000 degrés en 15 ans !

    L’étoile SAO 24457 au centre de la nébuleuse de la Raie est un cas unique pour les astrophysiciens : ils l’ont vu se réchauffer de 40 000° pendant 30 ans avant qu’elle ne se mette à refroidir de 10 000°. Cette observation confirme une étape clef des théories d’évolution stellaire : le flash de l’hélium.