Terres déchirées sur Mars

Un cliché de la surface de Mars par la sonde européenne Mars Express témoigne du passé géologique compliqué de la planète rouge.

En bordure du plateau volcanique Solis Planum, au sud de Valles Marineris, cette zone photographiée par Mars Express le 9 avril 2017 exhibe des cicatrices géologiques qui remontent à plus de 3,5 milliards d'années.

 

Le réseaux de failles parallèles bien visible à gauche de l'image résulte de la création du gigantesque plateau de Tharsis, dans le premier milliard d'années de la planète rouge. Lors de la formation du plateau, poussé par le magma s'accumulant sous la croûte, la surface de Mars s'est en effet déchirée par endroits.

 

Valles Marineris est la conséquence la plus spectaculaire de ces tensions. Cependant la croûte de Mars s'est fracturée jusqu'à des milliers de kilomètres plus loin, comme dans cette zone baptisée Thaumasia.

 

D'eau et de glace

 

Selon les planétologues, les fractures provoquées par la formation de Tharsis ont pu guider le transport de la chaleur et de l'eau dans le sous-sol martien, contrôlant ainsi une activité hydrothermale dont les vestiges sont encore visibles. Les zones blanchâtres, sur cette image, sont probablement des argiles, qui se sont formés en présence d'eau.

 

Bien plus tard, à la faveur de l'un des nombreux changement de climat que Mars a connu, sous l'effet du basculement de son axe de rotation, des glaciers ont pris possession des lieux. La trace de leur longs écoulements est encore visible sur le plancher du gros cratère à gauche.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une supernova saisie en direct

    L’image est un véritable document pour les astronomes. Même si elle n’est pas aussi esthétique que les clichés des grands observatoires, elle montre l’apparition d’une supernova dans une galaxie proche. Un cliché sans précédent obtenu par un amateur argentin.

  • Les étoiles révélées du Quintette de Stephan

    De nouvelles observations à très haute sensibilité réalisées par le télescope Canada-France-Hawaï révèlent des structures inédites dans le célèbre groupe de galaxies du Quintette de Stephan.

  • Panorama d'altitude pour Curiosity

    Toujours plus haut sur les flancs du mont Sharp, Curiosity photographie un panorama de la planète rouge. A plus de 300 mètres de haut, le rover de la Nasa domine les zones du cratère Gale qu’il a déjà visitées.