Observez le Système solaire en un clin d’œil

Du 23 janvier au 7 février observez simultanément la Lune, Jupiter, Vénus, Mars, Saturne et Mercure.

Du 23 janvier au 7 février 2016, toutes les planètes visibles à l'œil nu, accompagnées de la Lune, sont présentes ensemble dans le ciel.


Il faut attendre la seconde partie de nuit, en cette fin janvier, pour admirer toutes les planètes visibles à l'œil nu réunies dans le même ciel. À partir du 23 janvier, vous découvrirez dans l'ordre, d'ouest en est : la Lune, Jupiter, Mars, Saturne, Vénus et, basse sur l'horizon est, Mercure.


Dans les jours qui suivent, cette figure se resserre. Jusqu'au 7 février, la Lune va venir croiser les planètes une à une. Dans le même temps, Mercure continue à s'éloigner du Soleil jusqu'à son élongation maximale, le 7 février. Elle est donc de mieux en mieux visible.


La Lune croise Jupiter le 28 janvier, Mars le 1er février, Saturne le 3, Vénus le 6 et enfin Mercure le 7.


Une observation à l'œil nu


Dans cette configuration, tous les astres sont facilement repérables, en particulier Jupiter qui brille plus que n'importe quelle étoile. Le seul astre difficile à distinguer est Mercure, dont la magnitude est voisine de 0.
C'est lumineux, mais la planète ne se montre qu'au moment où l'aube commence à poindre. Mercure est donc un peu noyée dans les premières lueurs du jour.


Pour la voir à coup sûr, l'idéal est d'observer dans un site de montagne. Ou mieux, sous les tropiques, où elle se lève à la verticale du Soleil, donc dans un ciel beaucoup plus sombre.

Ci-dessous, la configuration du 30 janvier 2016, à 7 h (heure légale), juste avant le lever du Soleil :


Visualisez l'écliptique


Cette configuration est l'occasion de visualiser l'écliptique. Cette ligne imaginaire est la projection dans le ciel du plan de rotation de la Terre autour du Soleil. Toutes les planètes naviguent dans un plan voisin de celui-ci.


Seule la Lune fait quelques incartades 5° au-dessus et 5° en dessous, mais elle est située presque sur cette ligne autour du 29 janvier. C'est donc la date idéale pour prendre une photo qui matérialise l'écliptique dans le ciel.


Une focale très courte est nécessaire, car l'angle à couvrir est légèrement supérieur à 110° ! Seules quelques optiques parviennent à faire ce grand écart. Si vous n'êtes pas équipé, vous pouvez tenter un panorama en prenant plusieurs photos.

Vos meilleures images peuvent être envoyées à ouvertlanuit[@]cieletespace.fr

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Méthane martien : Curiosity relance le débat

    La nouvelle détection de méthane dans l’atmosphère de Mars par le robot Curiosity relance le débat sur l’origine de ce gaz : celle-ci est-elle biologique ou non ? Les scientifiques cherchent toujours à comprendre quel mécanisme peut le produire, mais aussi pourquoi il « s’évapore » partiellement en fonction des saisons.

  • Jumelles Omegon 2,1x42 : des « yeux de hibou » au banc d’essai

    Un type nouveau de jumelles surnommé « yeux de hibou » — grand diamètre, faible grossissement — fait sensation pour observer la Voie lactée. Nous avons testé le récent modèle de la marque Omegon et l’avons comparé aux jumelles Kasai et Vixen, testées en mars 2017. Avec des résultats surprenants, au regard des écarts de prix …

  • Un quart de Mars pris dans la tempête

    La Nasa a annoncé que la tempête géante qui s’abat sur Mars depuis le 1er juin2018 recouvre maintenant près d’un quart de la planète rouge. Dans le nuage de poussière, Opportunity est en mode « survie ».