Observez le Système solaire en un clin d’œil

Du 23 janvier au 7 février observez simultanément la Lune, Jupiter, Vénus, Mars, Saturne et Mercure.

Du 23 janvier au 7 février 2016, toutes les planètes visibles à l'œil nu, accompagnées de la Lune, sont présentes ensemble dans le ciel.


Il faut attendre la seconde partie de nuit, en cette fin janvier, pour admirer toutes les planètes visibles à l'œil nu réunies dans le même ciel. À partir du 23 janvier, vous découvrirez dans l'ordre, d'ouest en est : la Lune, Jupiter, Mars, Saturne, Vénus et, basse sur l'horizon est, Mercure.


Dans les jours qui suivent, cette figure se resserre. Jusqu'au 7 février, la Lune va venir croiser les planètes une à une. Dans le même temps, Mercure continue à s'éloigner du Soleil jusqu'à son élongation maximale, le 7 février. Elle est donc de mieux en mieux visible.


La Lune croise Jupiter le 28 janvier, Mars le 1er février, Saturne le 3, Vénus le 6 et enfin Mercure le 7.


Une observation à l'œil nu


Dans cette configuration, tous les astres sont facilement repérables, en particulier Jupiter qui brille plus que n'importe quelle étoile. Le seul astre difficile à distinguer est Mercure, dont la magnitude est voisine de 0.
C'est lumineux, mais la planète ne se montre qu'au moment où l'aube commence à poindre. Mercure est donc un peu noyée dans les premières lueurs du jour.


Pour la voir à coup sûr, l'idéal est d'observer dans un site de montagne. Ou mieux, sous les tropiques, où elle se lève à la verticale du Soleil, donc dans un ciel beaucoup plus sombre.

Ci-dessous, la configuration du 30 janvier 2016, à 7 h (heure légale), juste avant le lever du Soleil :


Visualisez l'écliptique


Cette configuration est l'occasion de visualiser l'écliptique. Cette ligne imaginaire est la projection dans le ciel du plan de rotation de la Terre autour du Soleil. Toutes les planètes naviguent dans un plan voisin de celui-ci.


Seule la Lune fait quelques incartades 5° au-dessus et 5° en dessous, mais elle est située presque sur cette ligne autour du 29 janvier. C'est donc la date idéale pour prendre une photo qui matérialise l'écliptique dans le ciel.


Une focale très courte est nécessaire, car l'angle à couvrir est légèrement supérieur à 110° ! Seules quelques optiques parviennent à faire ce grand écart. Si vous n'êtes pas équipé, vous pouvez tenter un panorama en prenant plusieurs photos.

Vos meilleures images peuvent être envoyées à ouvertlanuit[@]cieletespace.fr

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Elon Musk dévoile ses plans pour coloniser le Système solaire

    Mars ne suffit plus ! Lors du 67e Congrès international d’astronautique, le patron de la société privée Space X a révélé son vaisseau géant pour faire essaimer l’humanité sur Mars et sur d’autres corps du Système solaire.

  • Tout savoir sur Rosetta en BD

    Tout le monde a suivi l’atterrissage du robot Philae sur la comète Chury, le 12 novembre 2014. Mais pour le grand public, son vaisseau mère Rosetta est resté un peu dans l'ombre. Heureusement, c'est à son tour d'être sous le feu des projecteurs : la sonde se pose sur la comète le 30 septembre 2016. Retour sur cette mission très riche.

  • Europe, la lune active qui gagne en attractivité

    Avec de nouvelles observations du télescope spatial Hubble, le deuxième satellite de Jupiter est suspecté d’éjecter de la vapeur d’eau. Un indice de plus de l’existence de l’océan sous-glaciaire d’Europe, qui intéresse les exobiologistes.