Observez l’insolite comète Garradd

La comète Garradd, photographiée le 12 février 2012. ©Michael Jager

Par un effet de perspective surprenant, la comète Garradd apparaît avec deux queues orientées dans des directions diamétralement opposées.

Cette boule de neige sale de quelques kilomètres de diamètre, sublimée par le Soleil, joue les illusionnistes en déployant ces deux jets de matière sur des millions de kilomètres.

En réalité, l'angle entre ces queues cométaires est inférieur à 180°. Les deux structures forment un V que nous observons par « en-dessous ».

Une queue de gaz, l'autre de poussières

L'une des deux queues, légèrement bleutée, est constituée de gaz. Celui-ci, très léger, est soufflé par le vent solaire et s'oriente donc en direction opposée de notre étoile.

Si bien que cette queue de gaz peut même précéder une comète quand celle-ci s'éloigne du Soleil. Actuellement la queue de Garradd est plutôt perpendiculaire à sa trajectoire.

La seconde queue est, elle, est formée de poussières. Celles-ci sont plus massives que le gaz et moins sensibles à l'effet du vent solaire. Voir une comète sous l'angle adéquat pour que ces queues nous apparaissent vraiment opposées l'une à l'autre est une situation assez rare.

Pour se rendre compte de son évolution, vous pouvez revenir sur les trois Images du jour que nous lui avons déjà consacrées sur notre site les 30 août, 5 septembre et 26 octobre 2011.

La comète Garradd visible aux jumelles

Nous pouvons suivre la comète Garradd dans le ciel depuis des mois. Elle est même visible toute la nuit actuellement. Difficilement accessible à l'œil nu, elle se laisse apercevoir dans des jumelles.

Il s'agit d'une grosse comète qui pourrait produire un très beau spectacle. Mais elle restera lointaine. Au mieux, elle passera à 187 millions de kilomètres (1,25 fois la distance Terre-Soleil), le 5 mars 2012.

Depuis quelques semaines, son éclat varie assez peu car, à mesure que Garradd se rapproche de la Terre, elle s'éloigne du Soleil et son activité faiblit. Elle est à chercher du côté de la constellation du Dragon. Pour la localiser, consultez la carte page 71 du numéro de février de Ciel & Espace.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Rosetta va bientôt s’écraser sur sa comète

    La sonde européenne vit ses derniers moments en orbite autour de la comète Churyumov-Gerasimenko. Elle doit s’y écraser en douceur le 30 septembre 2016.

  • Le “Ciel & Espace” de septembre est en kiosque !

    Les missions lunaires du futur sont à la une de notre numéro de septembre-octobre 2016. Vous y découvrirez aussi beaucoup d’autres sujets passionnants !

  • Cette étoile a perdu 10 000 degrés en 15 ans !

    L’étoile SAO 24457 au centre de la nébuleuse de la Raie est un cas unique pour les astrophysiciens : ils l’ont vu se réchauffer de 40 000° pendant 30 ans avant qu’elle ne se mette à refroidir de 10 000°. Cette observation confirme une étape clef des théories d’évolution stellaire : le flash de l’hélium.