Les trous noirs stellaires naissent-ils sans supernova ?

L'étoile N6946-BH1 avant et après sa disparition du ciel, sans doute par effondrement en trou noir. © Nasa/ESA/C. Kochanek (OSU)
Depuis qu’ils ont observé une explosion d’étoile avortée en 2009, des astronomes américains sont convaincus d’avoir mis au jour un processus qui donne naissance à des trous noirs. Contrairement aux idées reçues, les étoiles massives qui en sont à l’origine n’exploseraient pas en supernova.
La supernova atypique apparue en mars 2009 dans la galaxie NGC 6946, à seulement 18 millions d’années-lumière, restera peut-être dans l’histoire de l’astronomie. En effet, elle pourrait être celle grâce à laquelle les astronomes ont découvert comment naissent les trous noirs stellaires.

Son observation, si elle constitue une aubaine, ne doit rien au seul hasard. Car l’équipe de Christopher Kochanek, de l’université d’État de l’Ohio, avait entrepris une surveillance de plusieurs galaxies afin de saisir précisément l’apparition d’une supernova avortée. Autrement dit, d’une explosion d’étoile massive qui, au lieu d’illuminer sa galaxie pendant des mois, tourne rapidement court. Dans son numéro de janvier 2017, le magazine Ciel & Espace détaillait l’observation...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Méthane martien : Curiosity relance le débat

    La nouvelle détection de méthane dans l’atmosphère de Mars par le robot Curiosity relance le débat sur l’origine de ce gaz : celle-ci est-elle biologique ou non ? Les scientifiques cherchent toujours à comprendre quel mécanisme peut le produire, mais aussi pourquoi il « s’évapore » partiellement en fonction des saisons.

  • Jumelles Omegon 2,1x42 : des « yeux de hibou » au banc d’essai

    Un type nouveau de jumelles surnommé « yeux de hibou » — grand diamètre, faible grossissement — fait sensation pour observer la Voie lactée. Nous avons testé le récent modèle de la marque Omegon et l’avons comparé aux jumelles Kasai et Vixen, testées en mars 2017. Avec des résultats surprenants, au regard des écarts de prix …

  • Un quart de Mars pris dans la tempête

    La Nasa a annoncé que la tempête géante qui s’abat sur Mars depuis le 1er juin2018 recouvre maintenant près d’un quart de la planète rouge. Dans le nuage de poussière, Opportunity est en mode « survie ».