L’île de Sark, paradis des astronomes amateurs

Le ciel de Sark, au large de la Normandie, vient d’être labellisé pour sa qualité par l’IDA. Crédit: M. Morgan-Taylor.

L’île de Sark, dans les îles Anglo-normandes, vient d’être désignée “l’île au ciel le plus noir du monde”.

Pas d’éclairage public
Ce titre a été décerné par l’International Dark-Sky Association (IDA), une organisation basée aux États-Unis et dédiée à la préservation du ciel nocturne.
Sur l’île de Sark (ou Sercq), les rues ne sont pas éclairées, les voitures sont interdites et les promeneurs se déplacent à la lampe frontale. Résultat : par beau temps, la Voie lactée s’impose dans le ciel.

La communauté de l’île très impliquée
“Mais pour remporter le prix, les officiels de l’île ont mené un véritable audit de l’éclairage et traqué toute source lumineuse dirigée vers le ciel, explique Martin Morgan Taylor, membre de l’IDA. En adaptant leur éclairage, les résidents ont participé à l’effort. Nous sommes ensuite venus sur place faire des mesures pour vérifier la qualité du ciel.”

Quatre sites européens déjà labélisés
L’île de Sark a été labellisée en même temps que le parc national de Zfelic, en Hongrie. Tous deux rejoignent deux autres sites européens reconnus pour la qualité de leur ciel nocturne : le parc de la forêt de Galloway, en Écosse, et le parc national Hortobagy, également en Hongrie.
L’IDA reçoit environ quatre ou cinq demandes de labellisation par an, émanant du monde entier. Toute zone (île, ville, parc naturel…) peut se porter candidate en contactant l’association.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Ralph Nye, sauveur de lunettes historiques au Lowell Observatory

    L’observatoire Lowell, en Arizona, possède plusieurs télescopes qui ont marqué l’histoire de l’astronomie : la lunette avec laquelle Lowell cherchait des canaux sur Mars, celle qui a permis de débusquer Pluton… Mais, avec le temps, ces instruments et d’autres étaient menacés de disparition. Ralph Nye, au Lowell Observatory, s’est passionné pour leur restauration. Objectif : leur faire revoir les étoiles !

  • Des falaises glacées sur la planète Mars

    La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) a observé de la glace sur Mars en huit endroits, sous forme de couches superposées à quelques mètres seulement sous la surface de la planète rouge.

  • L’étoile Bételgeuse tourne en 30 ans

    Les observations du réseau d’antennes millimétriques ALMA ont permis de calculer à quelle vitesse la supergéante rouge Bételgeuse boucle un tour sur elle-même.