Grail part sonder l’intérieur de la Lune

Grail a été lancé le 10 septembre à 15 h 08 à bord d'une fusée Delta 2. Crédit : NASA

Les sondes jumelles de la mission Grail ont été lancées le 10 septembre 2011 pour révéler la structure interne de la Lune. Après un report de lancement le 8 septembre dû à de trop forts vents d'altitude, cette mission de la Nasa a décollé depuis cap Canaveral à bord d'une fusée Delta 2, à 15h08, heure française.

Gravité lunaire
Après un voyage de trois mois et demi, les deux sondes se mettront sur orbite lunaire à 50 km d'altitude pour faire le tour de notre satellite naturel en 113 minutes. Sur le même principe de GRACE pour la Terre, les variations de la distance entre les deux engins, mesurées au micromètre près, permettront de remonter à celles du champ gravitationnel, puis à la densité des roches, et donc des différentes strates qui composent la Lune de sa surface à son cœur.

Un complément aux sismomètres d'Apollo
Voilà qui permettra d'en savoir davantage sur les entrailles du satellite de la Terre, qui avaient déjà été sondées in situ par les sismomètres des missions Apollo, dont la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter vient de publier de belles images prises le 10 août à seulement 21 km d'altitude.

Certains mystères devraient donc enfin être résolus, comme la nature solide ou liquide du noyau lunaire, ou la différence de morphologie de la face cachée. Puis, après les 90 jours que durera la mission, les sondes Grail s'écraseront sur le sol lunaire.

Vous pouvez suivre l'événement en direct sur NASA TV.

Sur la vidéo ci-dessous (en anglais ; 3 min 20 s), les responsables de la mission américaine détaillent le principe et les enjeux de Grail.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Ralph Nye, sauveur de lunettes historiques au Lowell Observatory

    L’observatoire Lowell, en Arizona, possède plusieurs télescopes qui ont marqué l’histoire de l’astronomie : la lunette avec laquelle Lowell cherchait des canaux sur Mars, celle qui a permis de débusquer Pluton… Mais, avec le temps, ces instruments et d’autres étaient menacés de disparition. Ralph Nye, au Lowell Observatory, s’est passionné pour leur restauration. Objectif : leur faire revoir les étoiles !

  • Des falaises glacées sur la planète Mars

    La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) a observé de la glace sur Mars en huit endroits, sous forme de couches superposées à quelques mètres seulement sous la surface de la planète rouge.

  • L’étoile Bételgeuse tourne en 30 ans

    Les observations du réseau d’antennes millimétriques ALMA ont permis de calculer à quelle vitesse la supergéante rouge Bételgeuse boucle un tour sur elle-même.