Deux satellites de plus pour Jupiter

© Wikipedia commons
La plus grosse planète du Système solaire compte maintenant 69 satellites.

En cherchant la neuvième – et toujours hypothétique – planète du Système solaire, les astronomes ont découvert deux nouvelles lunes à Jupiter. Les observations, menées par Scott Sheppard et Chad Trujillo, ont eu lieu en mars 2016 et en mars 2017. Coup sur coup, avec le télescope de 6,5 m Magellan de Las Campanas (Chili) et le Subaru (8,2 m) à Hawaï, ils ont détecté l’existence de deux corps minuscules d’environ 1,5 km de diamètre. Ces satellites tournent en sens rétrograde autour de Jupiter et en suivant des orbites très inclinées, ce qui indique qu’ils ont été capturés par le champ gravitationnel de la planète géante.

Les deux petits satellites sont aussi très loin de Jupiter et de ses célèbres lunes galiléennes : respectivement 20,6 et 23,5 millions de kilomètres. Baptisées provisoirement S/2016 J1 et S/2017 J1, ils mettent 1,65 an et 2 ans pour boucler leur révolution. En tout, Jupiter possède maintenant 69 satellites connus et reste la planète ayant le plus de lunes, après Saturne.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le chasseur d'exoplanètes TESS lancé avec succès

    Le successeur du télescope spatial Kepler a été lancé ce 19 avril 2018, à 0 h 51 heure française, par une fusée Falcon 9 de la compagnie Space X. Sa chasse aux exoplanètes proches devrait durer au moins deux ans.

  • Podcast : Des Terres qui basculent !

    Les formations géologiques à la surface des exoplanètes synchrones se déplacent en permanence ! Cet étrange effet, prédit par le planétologue Jérémy Leconte, pourrait avoir des conséquences sur l'habitabilité de certains mondes récemment découverts. Interview.

  • La sonde TGO à pied d’œuvre autour de Mars

    Le vaisseau de l’Agence spatiale européenne Trace Gas Orbiter (TGO) est sur le point d’entamer sa mission : détecter et analyser les gaz présents en faible proportion dans l’atmosphère martienne. Il est arrivé sur son orbite finale, à environ 400 km de la surface de Mars en février 2018.