Chang’e 5 vise l’océan des Tempêtes

Les monts Rümker, vus par Apollo 15. La sonde Chang'e 5 doit se poser entre les collines de Rümker et l'horizon. © Nasa
La Chine a révélé le site d'atterrissage choisi pour sa sonde Chang’e 5, qui sera envoyée sur la Lune en décembre 2017 pour y prélever des échantillons et les expédier sur Terre.

Une fois n’est pas coutume, la Chine a annoncé plusieurs mois avant le lancement de l’une de ses sondes lunaires quel serait son objectif. Par la voix de son directeur de l’exploration lunaire, Liu Jizhong, l’agence spatiale chinoise a indiqué que Chang’e 5 tenterait de se poser en douceur dans la partie nord-ouest l’océan des Tempêtes, dans une zone majoritairement plate située au nord-est d’une province volcanique appelée Rümker.

Si l’aire visée se limite à une surface d’environ 40 km de côté, la région élargie dans laquelle l’engin automatique pourrait se poser s’étend sur près de 500 km entre les cratères Mairan et Harding.

Le site d'atterrissage de Chang'e 5 au nord des dômes volcaniques de Rümker, qui s’étendent sur 70 km de diamètre. DR

Si Chang’e 5 parvient à se poser et à collecter quelques roches, puis à les rapporter sur Terre, cela constituerait une première depuis 1976, date du dernier retour d’échantillons par la sonde soviétique Luna 24.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Retour sur la Lune ? N'oubliez pas la science !

    Tandis que l'on se rapproche du cinquantenaire du premier pas sur la Lune, notre satellite semble devenir chaque jour un peu plus désirable. Mais quelle est la place de la science — et en particulier de l'astrophysique — dans les projets d'installation de l'homme sur la Lune, interroge le cosmologiste Joseph Silk.

  • Podcast : Ondes gravitationnelles, les enjeux d'une grande découverte

    Il y a deux ans, les équipes de Ligo et de Virgo annonçaient la toute première détection d'une onde gravitationnelle, émise par la fusion de deux trous noirs. Pour commémorer cette découverte, rediffusion exceptionnelle du podcast enregistré avec Matteo Barsuglia, membre de l'équipe Virgo.

  • Podcast : ce qu'il faut observer dans le ciel en ce mois de février

    En février, il ne faudra pas rater le beau rapprochement entre Jupiter et la Lune, la belle lumière cendrée du 19, mais vous pourrez aussi explorer la Poupe en compagnie de Jean-Luc Dauvergne (Ciel & Espace) et le cratère lunaire Kies avec Bernard Nomblot (Universcience.TV). Comme chaque mois, nos chroniqueurs vous feront aussi découvrir leurs coups de cœur !