Podcast : Retour sur la Lune ? N'oubliez pas la science !

Vue d'artiste d'un projet de base lunaire. © ESA
Tandis que l'on se rapproche du cinquantenaire du premier pas sur la Lune, notre satellite semble devenir chaque jour un peu plus désirable. Mais quelle est la place de la science — et en particulier de l'astrophysique — dans les projets d'installation de l'homme sur la Lune, interroge le cosmologiste Joseph Silk.
La Lune est-elle en train de supplanter Mars dans le cœur des aficionados de l'exploration humaine du Système solaire ? Tandis que l'on se rapproche du cinquantenaire du premier pas de Neil Armstrong, notre satellite semble devenir l'objet de toutes les attentions ! En décembre 2017, le président américain Donald Trump fixait un débarquement humain sur la Lune comme nouvel objectif de la Nasa (sans moyens supplémentaires, cependant...). Le directeur de l’Agence spatiale européenne plaide depuis sa nomination en 2015 pour l'installation d'une base lunaire permanente. Quant à la Chine, elle s’apprête à envoyer un atterrisseur sur la face cachée de l’astre...

Mais quelle est la place réelle de la science — et en particulier de l'astrophysique
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Les sondes interstellaires intelligentes d’Andreas Hein

    Si nous allons vers les étoiles un jour, nous n’irons pas seuls : une intelligence artificielle nous accompagnera. Mieux, peut-être même s’en ira-t-elle explorer les autres mondes sans nous... Mais à quoi pourrait ressembler une sonde interstellaire intelligente ?

  • Une nouvelle image de Yutu 2

    Après un sommeil de deux semaines, le rover lunaire chinois Yutu 2 reprend du service. L’agence spatiale chinoise vient de publier une nouvelle image.

  • En vidéo, l'impact de la sonde Hayabusa 2 sur l'astéroïde Ryugu

    L'agence spatiale japonaise (Jaxa) diffuse aujourd'hui une spectaculaire vidéo montrant le contact de sa sonde Hayabusa 2 avec la surface de l’astéroïde Ryugu le 21 février 2019. Chacun peut y vivre l'événement qui a eu lieu à 340 millions de kilomètres comme s'il était à bord de la sonde.