Espace shopping
Ciel & Espace, le magazine qui vous guide toujours plus loin
Abonnez-vous au magazine et à sa version numérique.

Ciel & Espace, nouvelle formule, c'est
  • des actualités
  • des reportages
  • des interviews, des portraits
  • les plus belles images de l'Univers décryptées pour vous
  • des tests d'instruments sans concession
  • des conseils pour débuter et pratiquer l'astronomie
  • des pages consacrées à la publication de vos photos
Mais c'est aussi une vraie communauté avec laquelle partager votre passion et nourrir votre curiosité.

Lire/Voir/Ecouter > Lecture


22/10/2014
Du vide et de l’éternité

Michel Cassé

Éditions Odile Jacob / 290 p. / 25,90 €

LE PUBLIC
Une honnête connaissance de la cosmologie - disons celle d'un lecteur régulier de Ciel & Espace - est conseillée pour apprécier pleinement cet ouvrage.

EN RÉSUMÉ
Avec son style unique dans le paysage de la vulgarisation scientifique, l'astrophysicien Michel Cassé nous conte les vices et les vertus du vide. Non pas celui des cloches à vide de nos collèges où la sonnette se fait muette, ni même celui de l'espace où s'égaient les astronautes. Mais celui, bien plus mystérieux, de la physique théorique, et en particulier de la théorie quantique des champs. Ce vide-là, vibrant d'énergie (et donc "faux vide"), est créateur d'univers, de "plurivers" même, et engage la cosmologie dans de nouveaux chemins. Tout aussi passionnants que périlleux.

NOTRE AVIS
Michel Cassé aime les mots. Et sans doute faut-il les aimer autant que lui pour apprécier pleinement sa manière de transmettre les concepts, souvent ardus, de la cosmologie scientifique. Sous sa plume, la gravitation devient fort joliment "le galbe de l'espace-temps". Les hérauts de la théorie des cordes sont rebaptisés "cordeliers". Et Hubert Reeves, Stephen Hawking ou Jean-Pierre Luminet deviennent les "Lucrèce modernes".
L'astrophysicien n'a pas son pareil pour saisir l'essentiel en quelques mots ("L'univers est plus une histoire qu'une géographie"). Il décrypte à l'occasion les aphorismes de ses collègues (lire la lumineuse interprétation d'une phrase étonnante du mathématicien Alain Connes : "Le réel physique n'est rien d'autre que la superposition des possibles imaginaires"). Il ne cache pas non plus sa prudence devant le "plurivers", jailli du vide : "Les traits essentiels du modèle standard que nous essayons de comprendre varient d'un univers à l'autre, et la compréhension ne peut-être que statistique [...] Si, de plus, notre propre existence dépend de la valeur de ces paramètres, il serait irresponsable d'ignorer leur influence sur la vie. Une alerte retentit. Nous venons de franchir la frontière. Nous sortons du territoire de la cosmologie mécanique bien réglée pour pénétrer dans les broussailles anthropiques. Il convient d'explorer ce sous-bois avec précaution, car les illusions sont venimeuses." Nous, simples lecteurs, lui savons gré de sa franchise lorsque, face à ce nouveau paysage cosmique, l'astrophysicien avoue sa perplexité : "Jusqu'au bout, j'ai lutté pour rendre le cosmos buvable et intégrable dans le néocortex, en vertu de sa verte acidité, mais il reste quelques pépins dans le nectar cosmique."

David Fossé

Visuel Media


22/10/2014
2025, embarquement pour Europe

D. Gerez

Éditions A2C Médias / 170 p. / 20 €

LE PUBLIC
Les passionnés d'exploration planétaires sont a priori tout désignés pour s'embarquer dans cette aventure vers la lune glacée de Jupiter.

EN RÉSUMÉ
À travers neuf grandes parties dont le fil conducteur est le déroulement d'une hypothétique mission humaine d'exploration, l'auteur tente de transmettre sa passion pour Europe, le deuxième gros satellite de Jupiter. La quête d'une vie extraterrestre y est omniprésente.

NOTRE AVIS
L'idée d'avoir recours à une fiction pour décrire l'intérêt et les enjeux d'une exploration n'est pas mauvaise en soi. Mais force est de constater que l'exercice tourne court. Le style et la trame narrative, où s'entremêlent sans ordre fiction et faits historiques, desservent un propos parfois intéressant. Un tel plaidoyer pour une exploration humaine d'Europe aurait nécessité mieux que cette mission exposée de manière brouillonne.

Philippe Henarejos

Visuel Media


22/10/2014
Le nuage noir

Fred Hoyle

Éditions de l'Évolution / 300 p. / 15 €

LE PUBLIC
Ce roman de science-fiction, très accessible, peut se lire dès l'adolescence.

EN RÉSUMÉ
Stupéfaction chez les astronomes : un nuage interstellaire de 2 unités astronomiques de diamètre fonce vers le Soleil et risque de bloquer totalement sa lumière, menaçant les Terriens d'un hiver nucléaire. À mesure qu'ils l'étudient, les chercheurs s'aperçoivent que ce nuage est... vivant et intelligent ! Initialement publié en 1957, le roman de Fred Hoyle, grand astronome et père de l'expression big bang, est ici complété d'une enquête de l'astro-physicien James Lequeux sur la plausibilité d'une telle hypothèse.

NOTRE AVIS
L'intrigue fascinante et la plume alerte de Fred Hoyle suffiraient à faire du Nuage noir un excellent roman. L'humour, la psychologie soignée des personnages et la pédagogie que l'astrophysicien y insuffle en font un roman culte. L'enquête scientifique qui complète cette édition, quoique courte, est de bonne qualité.

Émile Martin

Visuel Media


22/10/2014
Concorde 001 et l’ombre de la Lune

Pierre Léna

Éditions Le Pommier / 160 p. / 17 €

LE PUBLIC
Par son contenu, Concorde 001 et l'ombre de la Lune saura intéresser aussi bien les amateurs d'astronomie que d'aviation.

EN RÉSUMÉ
En 1973, une équipe de chercheurs a organisé une observation historique. Durant 74 minutes, le prototype du Concorde, piloté par son célèbre pilote d'essai André Turcat, s'est positionné dans l'ombre de la Lune durant une éclipse totale de Soleil. L'astrophysicien Pierre Léna faisait partie de cette équipée et témoigne de cette observation exceptionnelle.

NOTRE AVIS
Pierre Léna ne se contente pas de raconter l'éclipse, il remet aussi l'exploit dans son contexte. C'est ainsi que l'on apprend que la première observation d'éclipse aéroportée remonte aux débuts de l'histoire de l'aviation, en 1912. Un ouvrage riche.

Jean-Luc Dauvergne

Visuel Media


22/10/2014
Les aurores boréales et australes

C. Pérez

Éditions L'Escargot savant / 120 p. / 12 €

LE PUBLIC
Ce livre s'adresse aux amoureux de nature et de voyage puisqu'il traite des aurores polaires. C'est l'un des plus beaux phénomènes de la nature, mais il est rarement visible sous nos latitudes.

EN RÉSUMÉ
Le but de ce guide est de répondre à toutes les questions que l'on peut se poser sur les aurores boréales et australes : leur origine, les légendes associées, comme les prévoir, comment les observer...

NOTRE AVIS
Il n'existait jusqu'ici pas de livre sur les aurores boréales en français. Cette lacune est désormais comblée avec cet ouvrage réussi. Son point fort est la clarté de l'explication physique du phénomène. En première approche, il s'agit de l'effet de particules électrisées qui entrent dans l'atmosphère, mais leur cheminement et l'ensemble du phénomène est beaucoup plus complexe qu'il n'en a l'air. On regrettera simplement la partie "Conseil pratique" à la fin, trop peu développée, notamment sur la photographie. Pour ces questions, il reste préférable d'opter pour un ouvrage spécialisé sur la photo du ciel.

Jean-Luc Dauvergne

Visuel Media


22/10/2014
Les Perséides

Robert Charles Wilson

Éditions Le Bélial' / 310 p. / 22 €

Tout le talent de l'auteur du roman Spin, paru en 2006, est contenu dans ce recueil de neuf nouvelles de SF ayant pour cadre Toronto. Avec celle qui donne son titre à l'ouvrage, Wilson a obtenu le prix Aurora.

David Fossé

Visuel Media


22/10/2014
Le théorème du jardin

Christian Magnan

Éditions AMDS / 300 p. / 22 €

Cette nouvelle édition d'un ouvrage bien ficelé, paru en 2011 (voir http://www.cieletespace.fr/node/8757), a fait l'objet d'une postface intéressante pour étayer les prises de position de l'auteur contre la matière noire et l'énergie sombre. On regrette le vernis d'amertume toujours aussi présent, qui tend à fermer ce débat passionnant.

Jean-Luc Dauvergne

Visuel Media


22/10/2014
Le big bang est-il un mythe ?

Jean-François Robredo

Éditions PUF / 100 p. / 12 €

Après Du cosmos au big bang (2006) et Les métamorphoses du ciel (2011), Jean-François Robredo poursuit son travail de synthèse d'articles publiés dans la presse scientifique, notamment dans Ciel & Espace, ces 25 dernières années. Avis aux retardataires !

David Fossé

Visuel Media


22/10/2014
Le système solaire

Pierre-François Mouriaux

Éditions Fleurus / 32 p. / 7,50 €

Qu'est-ce que le Système solaire, quels en sont les corps célestes principaux ? En quinze doubles pages illustrées, ce petit ouvrage conçu pour les 6-8 ans répond simplement à ces questions. Un premier contact agréable avec les planètes.

Philippe Henarejos

Visuel Media


23/09/2014
Le ciel peut-il nous tomber sur la tête ?

Jean-Pierre Urbain

Éditions Multimondes / 82 p. / 15,95 €

Ciel & Espace : Après L'Astronomie facile et amusante, Objectif Mars et Il y a de la vie sur les exoplanètes, qu'est-ce qui vous a guidé dans l'écriture de votre dernier livre consacré aux étoiles filantes, astéroïdes et autres petits corps du Système solaire ?
Jean-Pierre Urbain : Ma démarche est toujours la même. Ce que je vise, c'est que mes lecteurs s'approprient les notions que l'on rencontre en astronomie. C'est-à-dire qu'à la lecture ils puissent apprendre des choses, bien sûr, mais aussi qu'il leur vienne l'envie d'entreprendre par eux-mêmes, de tester, d'expérimenter, d'imaginer. À la fin de ce livre, par exemple, j'invite mes jeunes lecteurs à construire des vaisseaux qui pourraient éviter la collision d'un astéroïde avec la Terre, après avoir pris connaissance des différentes méthodes envisagées...

C&E : Quoique s'adressant d'abord aux enfants, votre livre est aussi une excellente introduction pour les adultes néophytes. Son ton et son style sont clairs sans être simplets. Est-ce un gros travail de trouver le ton juste ?
J.-P. U. : Sur ce point, j'ai une grande chance : je suis en contact constant avec les enfants. Cette année, j'ai rencontré 600 élèves de primaire, dans 24 classes. Face à eux, je sais tout de suite si la façon dont j'aborde une notion est compréhensible ou pas. Ou si je la traite de manière trop simpliste. J'ai un retour instantané ! Le coup d'après, je peux me corriger, adapter mon discours, changer ma présentation. Et cela, toujours dans le but de rendre accessible un concept parfois ardu. Vous savez, c'est ce que j'aime faire : apprendre des choses, puis les métaboliser, les rendre digestes. Je me définis comme un métabolisateur de science !

C&E : D'où vous vient ce goût de la transmission des connaissances scientifiques ?
J.-P. U. : J'ai été initié très jeune à ce processus qui est de comprendre les choses, puis de les rendre accessibles à d'autres. Enfant, je collectionnais beaucoup : herbiers, bébêtes, pierres.
Mais ce qui m'attirait le plus, c'était les étoiles. Je pouvais en parler pendant des heures. À mes parents d'abord, puis à mes camarades, et aujourd'hui aux enfants dans les classes, aux adolescents dits "difficiles", ou aux adultes dans les centres de détention. Ce que je remarque souvent, c'est que l'enfance, c'est court, mais ça ne s'en va jamais très loin... Il suffit de peu pour ranimer un intérêt pour ces objets lointains que sont les étoiles, les comètes, etc.

C&E : Après le prix de cette année (Prix Ciel & Espace du livre d'astronomie), avez-vous un nouveau livre en projet ?
J.-P. U. : Oui, je pense proposer quelque chose à mon éditeur dès mon retour au Québec. Un livre où il faudra que le lecteur mette la main à la pâte. Pour fabriquer une station spatiale, ou créer des extraterrestres "réalistes" ! Ensuite, je me lancerai peut-être dans l'écriture de contes...

David Fossé

Visuel Media


Observer
Etat du ciel
Instruments
Images d'amateurs