Espace shopping
Ciel & Espace, le magazine qui vous guide toujours plus loin
Abonnez-vous au magazine et à sa version numérique.

Ciel & Espace, nouvelle formule, c'est
  • des actualités
  • des reportages
  • des interviews, des portraits
  • les plus belles images de l'Univers décryptées pour vous
  • des tests d'instruments sans concession
  • des conseils pour débuter et pratiquer l'astronomie
  • des pages consacrées à la publication de vos photos
Mais c'est aussi une vraie communauté avec laquelle partager votre passion et nourrir votre curiosité.

> Pour tout savoir de l’actualités inscrivez-vous à la newsletter
    

Le 27 août, Mars ne détrônera pas la Lune !

le27aout2009s.jpg

La Lune et Mars ne sont pas visibles simultanément dans le ciel du 27 août 2009.

La planète Mars, aussi grosse que la Lune dans le ciel nocturne : c’est évidemment un canular ! Ces derniers mois, un message a circulé sur Internet et abouti dans de nombreuses boîtes e-mail, annonçant ce phénomène astronomique exceptionnel. Le 27 août, Mars devrait apparaître avec une taille apparente rivalisant avec celle de la Lune !
Le nombre de lecteurs qui ont écrit à la rédaction de Ciel & Espace pour vérifier cette information est tel qu’une mise au point s’impose : le contenu de ce message d’origine inconnue est faux !

La tromperie vis-à-vis des non-spécialistes apparaît d’autant plus crédible qu’elle se fonde sur des bribes d’informations réelles, périmées et… modifiées. Le message explique en effet que « le 27 août prochain, à 0h30, la planète Mars sera la plus brillante dans le ciel étoilé ». À cette heure-là, il y a bien un astre très brillant dans le ciel, vers le sud, mais il s’agit de Jupiter. De fait, Mars a été au plus près de la Terre un 27 août, mais en 2003 et non 2009. Précisons que le prochain rapprochement de la planète rouge a lieu le 29 janvier 2010, dans une configuration moins favorable que celle de 2003.
La suite du message explique que Mars « sera aussi grosse que la Pleine Lune, bien qu’elle soit à 34,65 millions de miles de la Terre. Cela nous apparaîtra, à l'œil nu, comme si la Terre possédait 2 Lunes ! » En réalité, ces lignes sont reprises d’une annonce faite en 2003 lors du passage de Mars au plus près de la Terre. La distance donnée est exacte pour 2003, mais, à l’œil nu, Mars apparaissait aussi ponctuelle qu’une étoile. L’annonce initiale est ici tronquée d’un détail qui a son importance : «avec un grossissement de 75 fois, Mars apparaîtra aussi grande que la Pleine Lune à l’œil nu ». Un instrument d’astronomie était en effet nécessaire pour voir la planète rouge avec une taille apparente aussi imposante.

Pour accenteur le caractère extraordinaire du rendez-vous, le mail conclut sur : « La prochaine fois que cet événement se reproduira sera en 2287 ». Au sens strict, c’est exact. En raison de l’excentricité de l’orbite de Mars, sa distance à la Terre lorsqu’elle est au plus près varie fortement d’une opposition à l’autre. Aussi, la configuration la plus favorable se produit lorsque l’opposition a lieu fin août, comme le fut le cas en 2003. En fait, la prochaine configuration très favorable aura lieu en 2035, mais celle de 2287 sera très légèrement meilleure, avec une distance 2% plus faible qu’en 2035 : une différence imperceptible.

Alors, oublions ce canular pour revenir au ciel réel du 27 août 2009. La Lune et Mars ne seront pas visibles simultanément. Notre voisine, en quartier à cette date, est proche de l’horizon en début de nuit. Ironie du sort, elle est alors voisine de l’étoile principale du Scorpion, Antarès, dont le nom signifie « l’anti-Mars », ou la rivale de Mars, en raison de sa couleur orangée comparable à celle de la planète. Mars, quant à elle, ne se montre qu’en fin de nuit, brillant comme une étoile ordinaire. Attention à ne pas la confondre avec celle qui est réellement « la plus brillante du ciel étoilé » : Vénus située non loin de là, mais plus près de l’horizon.

 
Retour Haut de page
Observer
Etat du ciel
Instruments
Images d'amateurs