Une pleine Lune au dessus du sapin

La Pleine Lune dans toute sa splendeur pour Noël. Crédits : NASA/Goddard/Lunar Reconnaissance Orbiter

Pour la première fois depuis 1977, la Lune est pleine le jour de Noël.

Alors qu'elle est présente dans tous les films et téléfilms de Noël qui envahissent les écrans, de TF1 à M6, la pleine Lune est en fait rarement dans le ciel du 25 décembre. Sauf cette année ! Profitez : la dernière fois c'était il y a 38 ans, en 1977 ! Valéry Giscard d'Estaing était président, Star Wars n'était qu'à son épisode IV (le premier donc), on demandait à des inconnus de nous prendre en photo plutôt que d'utiliser un manche à balai... Bref, une autre époque.

Prochaine occasion en 2034
Mais ce 25 décembre 2015, la Lune effectue un retour triomphal pour combler ceux qui seraient en manque de douces nuits baignées de sa lumière. Le moment exact de la pleine Lune survient le 25 à 12h11. Mais vous pouvez l'observer dès la nuit du 24 ; une occasion qui ne se représentera pas avant 2034. Ainsi même si la neige est (très) loin d'être au rendez-vous cette année, l'ambiance de Noël conserve un certain charme grâce à notre chère Lune.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Ralph Nye, sauveur de lunettes historiques au Lowell Observatory

    L’observatoire Lowell, en Arizona, possède plusieurs télescopes qui ont marqué l’histoire de l’astronomie : la lunette avec laquelle Lowell cherchait des canaux sur Mars, celle qui a permis de débusquer Pluton… Mais, avec le temps, ces instruments et d’autres étaient menacés de disparition. Ralph Nye, au Lowell Observatory, s’est passionné pour leur restauration. Objectif : leur faire revoir les étoiles !

  • Des falaises glacées sur la planète Mars

    La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) a observé de la glace sur Mars en huit endroits, sous forme de couches superposées à quelques mètres seulement sous la surface de la planète rouge.

  • L’étoile Bételgeuse tourne en 30 ans

    Les observations du réseau d’antennes millimétriques ALMA ont permis de calculer à quelle vitesse la supergéante rouge Bételgeuse boucle un tour sur elle-même.