Une nouvelle collision sur Jupiter

Le flash lumineux observé par Masayuki Tachikawa, est visible juste sous la bande de nuage principale. Crédit : Masayuki Tachikawa.

Le 20 août 2010, à 18h22 TU, l'astronome amateur japonais Masayuki Tachikawa a probablement observé un petit astéroïde entrant en collision avec l'atmosphère de Jupiter.


En effet, un flash lumineux apparaît sur plusieurs images de la vidéo qu'il enregistrait à la webcam, avec sa lunette astronomique de 150 mm.

C'est seulement la seconde fois que l'on assiste à ce type d'évènement en direct. La précédente détection date du 3 juin 2009,  le flash lumineux avait été observé simultanément par l'amateur australien Anthony Wesley, et le philippin Christopher Go. Leur observation très similaire à celle de M. Tachikawa, correspondrait -d'après les spécialistes- à la chute d'un corps large de quelques mètres dans l'atmosphère de la planète géante. Celui-ci n'avait pas laissé de trace détectable dans l'atmosphère jovienne les jours suivants, même en scrutant la zone avec le télescope spatial Hubble.
Pour voir la vidéo de la détection, rendez-vous sur le site de l'Association of Lunar and Planetary Observers, cliquez droit sur le lien « wmv » situé juste sous l'image, et choisissez « enregistrez sous » ; vous pourrez ensuite visualiser la vidéo dans votre lecteur multimédia habituel.

Jean-Luc Dauvergne, le 22 août 2010.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Akatsuki change le visage de Vénus

    La sonde japonaise Akatsuki a obtenu des vues spectaculaires de la plus proche planète de la Terre qui renouvellent l’image de ce monde perpétuellement voilé par les nuages de son épaisse atmosphère.

  • La lunette qui a permis la découverte de Pluton retrouve tout son lustre

    L’instrument dormait depuis des années à l’observatoire Lowell, en Arizona. Après avoir été entièrement démontée, la lunette de 33 cm avec laquelle Clyde Tombaugh a découvert Pluton a retrouvé sa coupole.

  • Orion dans la ligne de mire des lasers du VLT

    Cette vue de la nébuleuse d’Orion est pour le moins inhabituelle. Elle a été réalisée depuis la plateforme du Very Large Telescope au Chili par Stéphane Guisard, ingénieur à l’Observatoire européen austral, mais aussi astronome amateur chevronné.