Une jeune étoile illumine la brume

La scène saisie par le télescope de 2,2 m de l'ESO, au Chili, se déroule à 500 années-lumière de la Terre. Cette nébuleuse aux vifs reflets bleus est tout ce qui reste d'un vaste nuage de gaz et de poussière au sein duquel plusieurs étoiles sont nées. C'est d'ailleurs l'une d'elles, HD 97300, qui irradie toute la nébuleuse de son intense lumière.

Cette étoile est très jeune. Elle traverse une courte de phase que les astronomes appellent T Tauri, du nom de la première étoile du genre à avoir été observée. Cet instant de son évolution se caractérise pae une rotation rapide sur elle-même et l'éjection de deux faisceaux de matière le long de son axe polaire.

HD 97300 n'est probablement pas la seule étoile cachée dans la nébuleuse IC 2631. Mais son éclat, diffusé par la « brume cosmique », empêche d'observer ses plus proches voisines.

En bordure de la nébuleuse, on aperçoit des nuages sombres qui abritent eux aussi des étoiles en devenir. Mais celles-ci n'ont pas encore amorcé les réactions nucléaires qui les font briller. Ou bien leur lueur n'a pas encore percé l'épais nuage sombre qui les entoure.

Philippe Henarejos, le 11 février 2016

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Thomas Pesquet voit rouge

    Cela faisait longtemps que le Français Thomas Pesquet rêvait de photographier le plus fameux rocher rouge de la Terre : Ayers Rock, situé en plein cœur de l’Australie.

  • Mimas en clair-obscur

    L’image a quelque chose d’irréel, en raison de l’éclairage particulier sur Mimas et sa surface chaotique.

  • Une galaxie faussement banale

    Dans la constellation de la Vierge, la galaxie RX J1140.1+0307 semble parfaitement banale. Avec sa silhouette tourbillonnante et son cœur brillant, rien ne paraît la distinguer des innombrables autres galaxies spirales de l'Univers. Elle cache pourtant un secret.