Une jeune étoile illumine la brume

La scène saisie par le télescope de 2,2 m de l'ESO, au Chili, se déroule à 500 années-lumière de la Terre. Cette nébuleuse aux vifs reflets bleus est tout ce qui reste d'un vaste nuage de gaz et de poussière au sein duquel plusieurs étoiles sont nées. C'est d'ailleurs l'une d'elles, HD 97300, qui irradie toute la nébuleuse de son intense lumière.

Cette étoile est très jeune. Elle traverse une courte de phase que les astronomes appellent T Tauri, du nom de la première étoile du genre à avoir été observée. Cet instant de son évolution se caractérise pae une rotation rapide sur elle-même et l'éjection de deux faisceaux de matière le long de son axe polaire.

HD 97300 n'est probablement pas la seule étoile cachée dans la nébuleuse IC 2631. Mais son éclat, diffusé par la « brume cosmique », empêche d'observer ses plus proches voisines.

En bordure de la nébuleuse, on aperçoit des nuages sombres qui abritent eux aussi des étoiles en devenir. Mais celles-ci n'ont pas encore amorcé les réactions nucléaires qui les font briller. Ou bien leur lueur n'a pas encore percé l'épais nuage sombre qui les entoure.

Philippe Henarejos, le 11 février 2016

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Retour sur Terre pour trois astronautes de l’ISS

    La capsule Soyouz qui abritait Scott Tingle, Norishige Kanai et Anton Shkaplerov s’est posée sans encombre au Kazakhstan le 3 juin 2018 à 6h34, heure locale. Les trois astronautes ont passé 168 jours à bord de l’ISS.

  • Une étrange étoile à neutrons dans le Petit Nuage de Magellan

    L'observation par le satellite X Chandra du reste de supernova E0102 révèle une étrange configuration : pourquoi cette vaste structure est-elle décentrée par rapport à l'étoile à neutrons née de l'explosion ?

  • La baie du mont Saint-Michel depuis l’espace

    Un des sites touristiques les plus visités de France a été photographié par le satellite Sentinel-2 durant une marée descendante. La mission Sentinel-2 observe notre planète pour y recenser les stigmates du réchauffement climatique.