Une force mystérieuse accélère la sonde Juno autour de Jupiter

La sonde américaine Juno autour de Jupiter (illustration). © Nasa
Que se passe-t-il autour de Jupiter ? En orbite autour de la planète géante depuis le 4 juillet 2016, la sonde Juno semble subir une accélération anormale à chacun de ses passages à 4200 km au-dessus des nuages joviens. Un comportement qui résiste pour le moment à toutes les explications.
Certains y voient déjà la manifestation d’une nouvelle physique, une porte entrebâillée vers la théorie si attendue qui dépassera la relativité générale d’Einstein. D’autres sont convaincus que les lois de la physique actuelle suffisent amplement à résoudre le mystère, même si nous n’avons pas encore été assez imaginatifs pour découvrir comment. D’autres enfin attendent de nouvelles données pour se faire un avis. Mais pour tous, la question demeure : que se passe-t-il autour de Jupiter ?

Depuis que Juno tourne autour de la planète géante le 4 juillet 2016, sur une orbite très elliptique, la sonde américaine semble subir une légère accélération à chacun de ses survols. La vitesse à laquelle elle émerge de son passage à seulement 4200 km des nuages...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Jim Bridenstine devient (enfin) administrateur de la Nasa

    Le Sénat américain, par un vote serré intervenu le 19 avril 2018, a mis fin au plus long intérim à la tête de la Nasa. Jim Bridenstine, membre du Congrès pour le parti républicain, devient ainsi le treizième administrateur de l’agence spatiale américaine.

  • Matière noire : les physiciens passent à l’axion

    Lassés de plusieurs décennies de recherches vaines, certains physiciens délaissent les particules hypothétiques nommées « wimps » pour une autre forme possible de matière noire : les axions. Une expérience américaine vient d’atteindre la sensibilité requise pour les détecter.

  • TESS doit trouver des exoplanètes habitables autour d’étoiles proches

    Le télescope spatial TESS a rejoint l’espace le 19 avril 2018, depuis cap Canaveral à bord d’une fusée Falcon 9. Le nouveau chasseur d’exoplanètes de la Nasa poursuivra la mission de Kepler, bientôt hors-service, avec une approche différente.