Un bolide céleste tombe dans le Sud-Est de la France

Le bolide capturé en vidéo pendant un match des Six Stations - DR

Le ciel du Sud-Est de la France a été illuminé le 17 février 2016 au soir par la chute d'un météoroïde assez gros. Pour le moment, aucune météorite n'a été retrouvée.

Trois ans pratiquement jour pour jour après la chute de l'énorme météoroïde de Tcheliabinsk en Russie le 15 février 2013 (dont nous parlions en détail dans le numéro d'avril 2013), voilà qu'un bolide transperce à nouveau le ciel européen. Mais cette fois, l'objet est nettement plus modeste et il a chuté sans provoquer de dégâts.

Le bolide a été aperçu vers 18h20 dans ce qui semble être une très large zone : si les pics d'observation sont concentrés en Rhône-Alpes, des témoignages ont décrit le phénomène depuis Marseille, Toulouse, Poitiers, ou même depuis l'Italie dans la région de Florence ! Voici ce que l'on en sait grâce aux nombreux témoignages recueillis via internet et les réseaux sociaux.

La chute filmée en vidéo

En France les conducteurs ne sont pas aussi méfiants que leurs homologues russes et ne sont donc pas équipés de Dashcams, qui se révèlent très pratiques pour filmer les météorites. Mais par chance, une équipe de télévision filmait le Tournoi des six stations, un rugby sur neige assez original à la station d'hiver du Valmorel. La vidéo montre nettement l'objet tomber au-dessus des massifs montagneux.

Un autre vidéo du même phénomène a été réalisée par un automobiliste italien, équipé d'une caméra. Celui-ci se trouvait à Collecchio, une ville dans la province de Parme.

D'où venait le météoroïde ?

C'est l'information la plus difficile à vérifier. Il faut pour cela recouper les différents témoignages. Le site Fireballs.imo.net présente les lieux d'observation, avec l'aide précieuse de ses contributeurs qui vont jusqu'à renseigner la magnitude apparente observée. La carte indique un maximum d'observations de la chute en région Rhône-Alpes, en Isère ou en Savoie.

La carte des observations

Pour ce qui est de la direction de la météorite, le témoignage d'une observatrice de Chambéry sur BFMTV parle d'une chute dans la direction Est-Sud-Est. De plus, le site italien meteoweb.eu montre différentes photos de la traînée laissée par le corps en chute libre. La traînée est verticale depuis la région de Milan, mais oblique par rapport à l'horizon depuis Florence.

On peut en déduire que le corps provenait du Nord-Est de la région Rhône-Alpes, et s'est consumé (au moins partiellement) dans l'atmosphère en chutant vers le Sud-Sud-Ouest. S’il y a eu une chute jusqu'au sol, elle est sans doute située en région montagneuse.

Aucun impact confirmé
Pour l'heure, la préfecture de l'Isère reste prudente et ne parle pas d'impact. Jointe par téléphone, elle ne pense pas être concernée au-delà de l'événement visuel. « C'est spectaculaire, mais vu qu'il n'y a pas de preuve d'impact ni dégâts, notre intérêt s'arrête là », note un responsable communication de la préfecture.

Il sera de toute façon difficile de savoir un jour s'il y a eu impact, vu la faible taille de la météorite et la région escarpée dans laquelle elle semble avoir chutée. Les fragments se perdront parmi les roches montagneuses cachées sous la neige !

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous