Trois télescopes pour la nébuleuse de la Lyre

La nébuleuse M 57 par Hubble, Subaru et... Robert Gendler.

Cette belle nébuleuse planétaire, aux extensions gazeuses nombreuses et complexes, est l'une des plus connues des astronomes amateurs. Il s'agit de la nébuleuse annulaire M 57, située à plus de 1600 années-lumière, dans la constellation de la Lyre.

Le secret de sa métamorphose ? Un assemblage savant entre les données de trois télescopes : le télescope spatial Hubble, le géant japonais de 8,2 m Subaru et un modeste réflecteur de 38 cm de diamètre. Sauf que ce dernier télescope est celui de l’astrophotographe américain Robert Gendler, dont la renommée n'est plus à faire.

C'est Robert Gendler qui a construit cette image étonnante sur laquelle apparaissent à la fois des détails au centre de M57 et à sa périphérie.

Cette nébuleuse a un âge estimé entre 6000 et 8000 ans. Mais les faibles « pétales » gazeux qui l'entourent ont vraisemblablement été émis par l'étoile centrale 10000 à 100000 ans plus tôt, quand celle-ci était encore une géante rouge. Aujourd'hui, l'étoile est une naine blanche à peine visible au cœur de la nébuleuse.

Philippe Henarejos, le 26 mars 2012

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Mars salue sa rivale Antarès

    En cette fin du mois d’août, Mars croise dans le Scorpion. Une occasion rêvée de comparer la planète à Antarès, l’étoile dont l’éclat rouge lui vaut le surnom de « rivale de Mars ».

  • Panorama martien sur les buttes Murray

    On dirait Monument Valley mais ce paysage est sur la planète Mars, où il a été photographié par le robot américain Curiosity.

  • Galaxie singulière

    La Voie actée passerait pour une géante, à côté de la galaxie naine NGC 5264, située à 15 millions d’années-lumière dans la constellation de l’Hydre.