Samantha sur l’ISS

L'astronaute italienne Samantha Cristoforetti a rejoint la station spatiale internationale ce 24 novembre 2014, à bord du vaisseau Soyouz TMA-15M. En compagnie du Russe Anton Shkaplerov et de l'Américain Terry Virts, elle a décollé de Baïkonour le 23 novembre, à 22 h 01 (heure légale française). Neuf minutes plus tard, l’équipage était sur orbite et commençait son approche de l'ISS.

Grâce à un lancement synchronisé avec le passage de la station, le Soyouz a mis moins de trois heures à arriver en vue de l'ISS. Le vaisseau s'y est amarré le 24 novembre, à 3 h 49. Cette image, extraite d'une vidéo, le montre juste avant son amarrage. La couleur orangée est due aux rayons du Soleil filtrés par l'atmosphère terrestre.

À 6 h, la porte du Soyouz était ouverte, permettant à son équipage de rejoindre les trois astronautes déjà à bord du complexe international.

L'ISS compte donc désormais 6 occupants, dont deux femmes, la Russe Elena Serova et l'Italienne de l'Agence spatiale européenne Samantha Cristoforetti.

Philippe Henarejos, le 24 novembre 2014

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • MUSE réalise un magnifique cliché de Neptune

    Grâce à un nouveau système d’optique adaptative, l’instrument MUSE du Very Large Telescope (VLT) de l’ESO a pu obtenir l’image la plus précise de Neptune prise depuis la Terre. Généralement réservé aux télescopes spatiaux, Hubble notamment, ce type d’image de grande qualité des confins de notre Système solaire est désormais réalisable par les télescopes au sol.

  • L’astéroïde Ryugu en 3D

    L’astronome-musicien Brian May a produit une image stéréo de l’astéroïde Ryugu, la prochaine cible d'Hayabusa 2, à partir de deux vues prises à 13 minutes d’intervalle.

  • Première photo d’une planète en formation

    Le Very Large Telescope (VLT) au Chili vient de photographier une planète en train de s’agréger en orbite autour d’une étoile proche. Cette nouvelle prouesse est due à l’optique adaptative de nouvelle génération appelée SPHERE.