RemoveDEBRIS, premier test d’un nettoyeur spatial

RemoveDebris partira à chasse aux débris spatiaux. © RemoveDEBRIS
Pour traquer les débris spatiaux autour de la Terre, la mission RemoveDEBRIS va tenter une première expérience de dépollution en conditions quasi réelles. Avec deux techniques testées : la pêche au harpon ou la chasse au filet.
Le 2 avril 2018, la fusée Falcon qui a décollé de cap Canaveral emportait un passager pas comme les autres. À l’intérieur de la capsule Dragon, destinée à ravitailler la station spatiale internationale (ISS), se trouvait RemoveDEBRIS, le premier satellite « benne à ordures » qui doit être testé en orbite. L’enjeu est d‘importance : selon les estimations, quelques 30 000 objets de 10 cm et plus tourneraient autour de la Terre. Autant de menaces pour les satellites encore en activité ou même l’ISS…

Financé par la Commission européenne et conçu par une équipe réunissant dix pays, RemoveDEBRIS est gros comme une machine à laver pour une masse d’environ 100 kg. Sitôt le vaisseau cargo Dragon amarré à l’ISS, il a été récupéré par les astronautes. Ceux-ci...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Ce que révèle le “coup de booster” d’Oumuamua

    Oumuamua, le premier astre venu d’un autre système stellaire, serait en fait une comète, et non un astéroïde. Ce récent résultat implique que les jeunes systèmes planétaires en formation éjectent des milliards de comètes, et que des milliers d’entre elles nous rendent visite en permanence.

  • Rejoignez-nous au festival de Fleurance !

    Du 4 au 10 août 2018, le monde de l'astronomie se donne rendez-vous à Fleurance (Gers) pour un festival qui promet bien des surprises ! Nous y serons, avec la remise du Prix Ciel & Espace du livre d'astronomie le 5 août.

  • Le temple de Göbekli Tepe, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco

    Sept mille ans avant les pyramides, le temple de Göbekli Tepe avait-il une vocation astronomique ? Son ancienneté et sa complexité posent autant de questions sur les débuts du Néolithique que sur nos préjugés... L’Unesco vient d’inscrire le site turc à sa liste du Patrimoine mondial.