Où passera l’astéroïde qui frôlera la Terre en 2013 ?

L'astéroïde 2012 DA14 approchant la Terre le 15 février 2013. Crédits: Chris Lorel/ JPL

Les calculs du Jet Propulsion Laboratory ont servi à l'informaticien Chris Lorel pour modéliser en vidéo le passage de l'astéroïde 2012 DA14, qui frôlera la Terre le 15 février 2013.

La simulation ci-dessous, réalisée par Chris Lorel sur son logiciel Cosmographia, montre le passage prévu le 15 février 2013 de l'astéroïde 2012 DA14 à 22000 km de la Terre (soit 1/17 de la distance Terre-Lune).


Cet astéroïde géocroiseur de 45 mètres et 120 000 tonnes a été détecté le 23 février 2012 par l'équipe d'astronomes amateurs de l'observatoire de La Sagra, en Espagne.

Une orbite assez inclinée

Il suit une trajectoire assez inclinée par rapport au plan de l'orbite terrestre et arrivera par l'hémisphère Sud de la planète. Il coupera ensuite le plan orbital des nombreux satellites géostationnaires, comme les TDRS, visibles sur la vidéo et qui sont des relais de communication pour l'administration américaine.

L'astéroïde continuera ensuite sa course dans l'espace au-dessus de l'hémisphère Nord.


Le Jet Propulsion Laboratory a mis au point une simulation Système solaire comprenant 584439 astéroïdes, 3140 comètes et 175 satellites naturels.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Xavier Pasco : « La Nasa ne sait plus pourquoi elle est là »

    À l’heure où la Maison-Blanche vient de publier sa proposition de budget 2019 pour la Nasa, l’agence spatiale américaine subit une crise plus profonde, existentielle. C’est l’analyse de Xavier Pasco, spécialiste des questions spatiales à la Fondation pour la recherche stratégique.

  • La galaxie d’Andromède est née d’une collision

    La galaxie M31, voisine de notre Voie lactée, serait beaucoup plus jeune que prévu. Et elle résulterait de la fusion de deux galaxies. C’est la découverte réalisée par une équipe franco-chinoise de l’observatoire de Paris.

  • Comment les trous noirs dirigent la vie des galaxies

    Le taux de formation stellaire d’une galaxie dépend de la taille de son trou noir central, d’après une étude parue dans la revue “Nature” en janvier 2018. Chez les grandes galaxies, plus le trou noir est massif, plus la création d’étoiles est efficace, mais brève…