Observez l’astéroïde qui nous a frôlés

L’astéroïde 2014J025, qui a frôlé la Terre le 19 avril 2017, vu en radar par l’antenne de Goldstone. © Nasa/JPL-Caltech/GSSR
C’est le premier gros astéroïde à passer près de la Terre depuis le survol de Toutatis en 2004. Au plus proche de nous vers midi, ce 19 avril 2017, il est visible ce soir du côté de la Grande Ourse.

Mercredi 19 avril 2017 : l’astéroïde nommé 2014J025 vient de frôler la Terre. Passé à 1,8 million de kilomètres, soit près de 5 fois la distance Terre-Lune, il est le plus gros objet à passer aussi près de notre planète depuis le passage en 2004 de Toutatis (5 km).

Initialement évaluée à 650 m, la taille de l’astéroïde dévoilée par l’observatoire d’Arecibo (Porto Rico) est en réalité le double : 1,3 km.

Une visite qui permet de l’étudier

Sans danger car trop éloigné pour frapper notre planète, ce passage va permettre aux scientifiques de mieux caractériser 2014J025 et d’en étudier la surface. Un moyen d’en apprendre plus sur les astéroïdes, vestiges de la formation du Système solaire.

Le GSSR (Goldstone Solar System Radar), basé en Californie, a fourni les premières images du visiteur. D’une résolution de 7,5 m, les photos révèlent la forme de l’astéroïde. Familière, elle rappelle la comète Churyumov-Gerasimenko, visitée par la sonde européenne Rosetta.

Astronomes amateurs, à vos télescopes !

Vous pouvez retrouver ce soir l’astéroïde 2014JO25 dans la constellation de la Grande Ourse. Même s’il est passé au plus près de la Terre à la mi-journée, son éclat n’a pas faibli car, vue depuis la Terre, sa portion éclairée augmente.

De magnitude 10,7, il est environ 70 fois moins brillant que la plus faible étoile visible à l’œil nu. C’est donc une cible à viser aux instruments.

Mais attention, il se déplace très vite sur le ciel : près de 2 secondes d’arc par seconde. En un quart d’heure, il parcourt un angle équivalent à celui de la Pleine Lune !

Localisation de l'astéroïde 2014JO25 entre 21h et 2h du matin (heure de Paris)

Filmez son déplacement sur le ciel

Le plus sûr moyen de dévoiler le petit astre est de faire un time-lapse. Visez la Grande Ourse en début de nuit avec un appareil photo sur trépied, équipé d’un objectif de 35 à 50 mm. Et réalisez des photos de 10 à 20 s de temps de pose, enchaînées les unes après les autres. En montant ces images sous forme de vidéo dans le logiciel gratuit Virtual Dub, l’animation obtenue montrera le déplacement de l’objet.

Étant donné le faible éclat de l’astéroïde 2014JO25, nous vous conseillons de vous éloigner des villes.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Première image d’une jeune étoile au cœur d’Orion

    Une équipe internationale menée par l’astronome Chin Fei Lee vient de publier l’image la mieux résolue d’une protoétoile. Le cliché dévoile un disque d’accrétion et permet d’en apprendre plus sur les mécanismes de formation stellaire.

  • Succès parisien de la Marche pour la science

    Au moins 5000 personnes ont défilé de 22 avril dans les rues de la capitale française, du Jardin des Plantes à la place Saint Michel pour affirmer l’importance de la science dans la société.

  • La première photo d’un trou noir est dans la boîte !

    Du 4 au 10 avril 2017, neuf observatoires millimétriques formant l’interféromètre de l’Event Horizon Telescope ont visé simultanément le centre de la Voie lactée. Leurs données seront assemblées pour former un cliché historique, le premier à révéler la silhouette sombre du trou noir de 4 millions de masses solaires qui s’y cache.