Neptune plus vraie que nature

Cette image n'est pas une photo. Et elle n'est pas vraiment vraie. Pourtant, elle montre Neptune, ses nuages, ses anneaux et son satellite Triton tels que Voyager 2 aurait pu les voir en 1989.

Son auteur, Rolf Wahl Olsen, s'est en effet servi de toutes les données de la sonde américaine disponibles pour la réaliser. But : réunir sur une même image plusieurs observations faites par Voyager 2, alors qu'elles s'éloignait de Neptune pour se perdre dans l'espace interstellaire, où elle se trouve aujourd'hui. « À ma connaissance, une image complète du système neptunien n'avait jamais été publiée », dit-il.

C'est chose faite à partir de photos prises par la sonde à différents moments. Rolf a dû chercher dans les archives de la Nasa plusieurs images brutes et les traiter avant de les assembler, comme par exemple Bjorn Jonsson l'avait fait pour Jupiter.

Le Néozélandais précise que, si son image finale n'est pas réelle, elle demeure tout à fait réaliste puisque les nuages près du pôle Sud de la planète apparaissent sur certaines photos de Voyager 2 et que les anneaux sont à leur place avec leur inclinaison respectée. Bref, cette Neptune-là est plus vraie que nature.

Philippe Henarejos, le 13 mai 2014

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Derniers souffles d’une étoile

    Le réseau d’antennes millimétriques Alma a permis de visualiser une bulle de gaz en expansion autour de U Antliae, une étoile en train de mourir.

  • Curiosity attaque la montagne… martienne

    Sur la planète Mars, le robot Curiosity a commencé à grimper sur les flancs du mont Sharp. Le 12 septembre 2017, sa caméra a pris une belle vue panoramique sur le cratère Gale.

  • Trois nouveaux astronautes à bord de l'ISS

    Après un lancement parfait depuis le cosmodrome de Baïkonour et 5h40 de vol, les astronautes américains Mark Vande Hei, Joseph Acaba et le cosmonaute russe Aleksandr Misurkin ont atteint l'ISS à bord de leur Soyouz MS-06 ce 13 septembre 2017, à 4h57 heure française.