M83, une galaxie cernée de nuages d'hydrogène

La galaxie M83 vue en radio par Meerkat. © Sky Survey (POSS-I) / SKA South Africa’s MeerKAT
Le réseau de radiotélescopes Meerkat, en Afrique du Sud, montre dans le détail l’énorme disque de nuages d’hydrogène qui entoure l’un des plus proches galaxies spirales, située à 15 millions d’années-lumière.

Magnifique galaxie spirale, M83 a été vue pour la toute première fois par un Français, l’abbé Nicolas-Louis de la Caille. Parti en expédition en 1750 dans l’hémisphère Sud, il a observé cette galaxie depuis Le Cap, en Afrique du Sud.

Cet objet a été revisité 265 ans plus tard à l’aide de l’observatoire Meerkat, depuis la province nord du Cap (Afrique du Sud). Actuellement en construction, ce réseau de radiotélescopes compte déjà 32 paraboles de 13,5 m sur les 64 prévues. Il sera complet au début de l’année 2018. Un reportage lui sera d’ailleurs consacré prochainement dans les pages du magazine Ciel & Espace.

Une galaxie plus étendue en radio

En observant les longueurs d’onde radio, l’observatoire dévoile l’Univers à des longueurs d'onde de basse énergie et montre en particulier les nuages d’hydrogène atomique. Il est surprenant de voir que l’extension de la galaxie dans ce domaine est bien plus importante qu’en lumière visible. Les nuages d’hydrogène sont visualisés en rouge. Par-dessus cette information a été superposée une photo prise dans le visible, où seule la zone centrale de la galaxie, en bleu et rose est visible, ainsi que quelques étoiles d’avant-plan en bleu et vert.

Le prélude à SKA

Ce résultat a été obtenu en observant la galaxie pendant 50 minutes en avril 2017. Seuls 16 des 32 télescopes ont été utilisés et déjà le résultat est bien meilleur que tout ce qui avait été obtenu jusqu’ici. Les extensions sont bien plus grandes que ce qu’avait vu le Very Large Array aux États-Unis, par exemple.

La construction complète de Meerkat ne sera qu’une étape intermédiaire. L’observatoire rejoindra ensuite officiellement l’organisation internationale Square Kilometer Array (SKA), et de nouveaux radiotélescopes viendront compléter ceux qui existent déjà. Ainsi, la distance entre les télescopes sera élargie, ce qui améliorera la résolution de l’observatoire.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Retour sur Terre pour trois astronautes de l’ISS

    La capsule Soyouz qui abritait Scott Tingle, Norishige Kanai et Anton Shkaplerov s’est posée sans encombre au Kazakhstan le 3 juin 2018 à 6h34, heure locale. Les trois astronautes ont passé 168 jours à bord de l’ISS.

  • Une étrange étoile à neutrons dans le Petit Nuage de Magellan

    L'observation par le satellite X Chandra du reste de supernova E0102 révèle une étrange configuration : pourquoi cette vaste structure est-elle décentrée par rapport à l'étoile à neutrons née de l'explosion ?

  • La baie du mont Saint-Michel depuis l’espace

    Un des sites touristiques les plus visités de France a été photographié par le satellite Sentinel-2 durant une marée descendante. La mission Sentinel-2 observe notre planète pour y recenser les stigmates du réchauffement climatique.