Les ramifications de la vallée martienne Arda

L'eau a jadis coulé sur Mars, c'est une évidence. Cette nouvelle image de la sonde européenne Mars Express montre une nouvelle fois que le précieux liquide a fait mieux que ruisseler. La vallée Arda, à 260 km au nord du cratère Holden, en est une parfaite illustration. Sur ces hautes terres de l'hémisphère sud, tout un bassin versant est strié de chenaux creusés par des écoulements importants qui forment un réseau de vallées baptisé Arda.


Les effets de cet ancien épisode aquatique ne s'arrêtent pas là. Un cratère d'impact de 25 km de diamètre a été partiellement rempli de sédiments. Ceux-ci se sont ensuite fracturés pour donner son aspect polygonal au sol du cratère. Ce phénomène est probablement survenu lors de la lente évaporation de l'eau contenue dans le sous-sol.


Les analyses spectrales menées depuis l'orbite martienne indiquent par ailleurs que les chenaux d'Arda Valles, également observés par Mars Odyssey, contiennent des argiles qui se sont formées en présence d'eau.

Philippe Henarejos, le 18 février 2016.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Thomas Pesquet voit rouge

    Cela faisait longtemps que le Français Thomas Pesquet rêvait de photographier le plus fameux rocher rouge de la Terre : Ayers Rock, situé en plein cœur de l’Australie.

  • Mimas en clair-obscur

    L’image a quelque chose d’irréel, en raison de l’éclairage particulier sur Mimas et sa surface chaotique.

  • Une galaxie faussement banale

    Dans la constellation de la Vierge, la galaxie RX J1140.1+0307 semble parfaitement banale. Avec sa silhouette tourbillonnante et son cœur brillant, rien ne paraît la distinguer des innombrables autres galaxies spirales de l'Univers. Elle cache pourtant un secret.