Les aurores boréales filmées en temps réel

Les aurores boréales résultent de l'activité solaire. Des particules électrisées arrivent dans la haute atmosphère et en excitent les composants. © Kwon O Chula.

L’astrophotographe coréen Kwon O Chula a réalisé un document exceptionnel qui montre le mouvement des aurores boréales en temps réel.

Une aurore ça va vite !

Il est difficile de décrire le spectacle des aurores boréales à qui n'en a jamais vu. Il est tentant de dire, ça bouge vite. Parfois très vite, même. Mais au fait, vite par rapport à quoi ? La description reste frustrante.

Il faudrait pouvoir montrer le phénomène en temps réel. C'est ce qu'a réalisé Kwon O Chula depuis Yellowknife au Canada.

Il y a seulement quelques années, une telle prouesse était impossible, les capteurs numériques n'étant pas assez performants en conditions de basse lumière.



Une performance vidéo


Les caméras vidéo dernier cri, ou les appareils photo numériques professionnels récents permettent enfin de montrer le déploiement d’une aurore polaire en temps réel, et ce, avec une qualité d'image remarquable. Ici, le photographe a utilisé un reflex numérique professionel Nikon D4.

La seule différence avec l'œil nu, c'est l'absence de l'émotion suscitée par le vécu en direct et les couleurs plus vives que celles perçues par notre œil. Il faut noter également que les aurores ne bougent pas tout le temps aussi vite. Sur la séquence vidéo ci-dessus, il s'agit d'un pic d'activité intense et particulièrement lumineux.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte : la fusion d’étoiles à neutrons vue en direct

    La fusion de deux étoiles à neutrons vient d’être détectée grâce à une nouvelle observation d’ondes gravitationnelles. Une première, qui ouvre la voie à l’étude de phénomènes inédits.

  • Découverte : un anneau autour de la planète naine Haumea

    Contre toute attente, la planète naine Haumea située au-delà de l’orbite de Neptune est entourée d’un anneau. Ce dernier rappelle davantage celui trouvé autour de Chariklo, un astéroïde de la famille des Centaures, que celui de Saturne.

  • Les États-Unis visent à nouveau la Lune

    Le 5 octobre 2017, le vice-président des États-Unis dirigeait pour la première fois depuis les années 1990 un Conseil national sur l’espace. À cette occasion, il a annoncé le but à suivre : retourner sur la Lune avant d’aller sur Mars.