Les aurores boréales filmées en temps réel

Les aurores boréales résultent de l'activité solaire. Des particules électrisées arrivent dans la haute atmosphère et en excitent les composants. © Kwon O Chula.

L’astrophotographe coréen Kwon O Chula a réalisé un document exceptionnel qui montre le mouvement des aurores boréales en temps réel.

Une aurore ça va vite !

Il est difficile de décrire le spectacle des aurores boréales à qui n'en a jamais vu. Il est tentant de dire, ça bouge vite. Parfois très vite, même. Mais au fait, vite par rapport à quoi ? La description reste frustrante.

Il faudrait pouvoir montrer le phénomène en temps réel. C'est ce qu'a réalisé Kwon O Chula depuis Yellowknife au Canada.

Il y a seulement quelques années, une telle prouesse était impossible, les capteurs numériques n'étant pas assez performants en conditions de basse lumière.



Une performance vidéo


Les caméras vidéo dernier cri, ou les appareils photo numériques professionnels récents permettent enfin de montrer le déploiement d’une aurore polaire en temps réel, et ce, avec une qualité d'image remarquable. Ici, le photographe a utilisé un reflex numérique professionel Nikon D4.

La seule différence avec l'œil nu, c'est l'absence de l'émotion suscitée par le vécu en direct et les couleurs plus vives que celles perçues par notre œil. Il faut noter également que les aurores ne bougent pas tout le temps aussi vite. Sur la séquence vidéo ci-dessus, il s'agit d'un pic d'activité intense et particulièrement lumineux.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Matière noire : les physiciens passent à l’axion

    Lassés de plusieurs décennies de recherches vaines, certains physiciens délaissent les particules hypothétiques nommées « wimps » pour une autre forme possible de matière noire : les axions. Une expérience américaine vient d’atteindre la sensibilité requise pour les détecter.

  • TESS doit trouver des exoplanètes habitables autour d’étoiles proches

    Le télescope spatial TESS a rejoint l’espace le 19 avril 2018, depuis cap Canaveral à bord d’une fusée Falcon 9. Le nouveau chasseur d’exoplanètes de la Nasa poursuivra la mission de Kepler, bientôt hors-service, avec une approche différente.

  • La planète de Proxima b est-elle hostile à toute forme de vie ?

    C’est l’exoplanète la plus proche du Système solaire. Et elle se trouve dans la zone habitable de son étoile, Proxima du Centaure. Mais Proxima b subit régulièrement de violentes éruptions stellaires qui posent à nouveau la question de son hospitalité envers la vie.