Le top 10 des plus belles épaves de l’espace

Vue d’artiste de la sonde Mars 3 et de son petit rover. © Bohemia Interactive
L’exploration du Système solaire, ce n’est pas du gâteau ! Si les succès sont triomphants, les échecs sont, eux, d’autant plus cuisants. Découvrez 10 missions égarées sur Mars, la Lune ou dans l’espace. Dix sondes perdues… ou retrouvées des années après !
10. Nozomi : le coup de la panne Vue d’artiste de la sonde japonaise Nozomi devant la planète Mars. © Wizualizacja Nozomi (« espoir » en japonais) est la première sonde envoyée par le Japon vers une autre planète. Elle devait arriver sur Mars le 11 octobre 1999 pour y étudier son atmosphère et surtout pour comprendre pourquoi, aujourd’hui, la majeure partie de celle-ci a disparu. Malheureusement, Nozomi n’atteindra jamais l’orbite idéale pour réaliser ses mesures. Une soupape défectueuse a pompé une part importante du carburant durant son trajet autour de la Terre, laissant la sonde à sec et incapable de se propulser vers la planète rouge.

Préparation de la sonde Nozomi. © Isas/Jaxa Du coup, l’équipe au sol change de plan : la sonde sera placée sur
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Ce que révèle le “coup de booster” d’Oumuamua

    Oumuamua, le premier astre venu d’un autre système stellaire, serait en fait une comète, et non un astéroïde. Ce récent résultat implique que les jeunes systèmes planétaires en formation éjectent des milliards de comètes, et que des milliers d’entre elles nous rendent visite en permanence.

  • Rejoignez-nous au festival de Fleurance !

    Du 4 au 10 août 2018, le monde de l'astronomie se donne rendez-vous à Fleurance (Gers) pour un festival qui promet bien des surprises ! Nous y serons, avec la remise du Prix Ciel & Espace du livre d'astronomie le 5 août.

  • Le temple de Göbekli Tepe, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco

    Sept mille ans avant les pyramides, le temple de Göbekli Tepe avait-il une vocation astronomique ? Son ancienneté et sa complexité posent autant de questions sur les débuts du Néolithique que sur nos préjugés... L’Unesco vient d’inscrire le site turc à sa liste du Patrimoine mondial.