Le JWST perd ses boulons

Le miroir du JWST est soulevé dans les airs pour le déplacer vers les différentes chambres de test. © Northrop Grumman
Toujours en phase de test, le James Webb Space Telescope souffre d’une nouvelle avarie. La Nasa a annoncé que, fin avril 2018, de la visserie se serait échappée du cache protégeant le bouclier thermique.

La liste des problèmes rencontrés par le télescope spatial James Webb (JWST) s’allonge. Après des défaillances au niveau des propulseurs et du bouclier thermique, voilà que le futur observatoire à plus de 8 milliards de dollars perd sa visserie. C’est lors d’un déplacement de l’engin, en vue d’un test dans une chambre à vibration, que des techniciens ont aperçu des vis, ainsi que des rondelles au sol.

Elles proviendraient de l’élément qui protège le bouclier thermique avant son déploiement. Les ingénieurs de Northrop Grumman, où le JWST est testé depuis fin mars 2018, planchent sur l’origine du problème et sur un moyen de le contourner. En attendant, la Nasa reste optimiste et pense que ce nouvel incident ne devrait pas retarder le lancement du JWST prévu pour mai 2020.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Rheticus, l'homme qui convainquit Copernic

    Sans ce jeune mathématicien, son seul élève, Copernic n'aurait peut-être jamais terminé l'ouvrage dans lequel il expose la thèse de l'héliocentrisme. Qui était Georg Joachim Rheticus ? Un grand entretien de Ciel & Espace.

  • Podcast : Dans le ciel nocturne au mois de mai

    C'est le mois de Jupiter ! Le 10, la planète géante passe à l'opposition, c'est donc la période la plus favorable pour l'observer. Au programme aussi de ces éphémérides : Saturne qui passe dans l'amas globulaire M22 (le 20), les cratères lunaires Triesnecker et Hyginus à découvrir avec Bernard Nomblot, et la constellation du Scorpion à explorer avec Jean-Luc Dauvergne.

  • Le chasseur d'exoplanètes TESS lancé avec succès

    Le successeur du télescope spatial Kepler a été lancé ce 19 avril 2018, à 0 h 51 heure française, par une fusée Falcon 9 de la compagnie Space X. Sa chasse aux exoplanètes proches devrait durer au moins deux ans.