Le 30 juin 2015, Vénus frôle Jupiter

Le rapprochement entre Vénus et Jupiter photographié le 29 juin 2015 depuis Paris. Crédit : Sylvain Rivaud / lepithec.com

Le plus beau rapprochement planétaire de 2015 a lieu au crépuscule, le 30 juin et le 1er juillet.
Deux phares percent le crépuscule


Profitez du beau temps estival pour regarder le ciel le soir, dans les jours qui viennent. Alors que la nuit n'est pas encore tombée et qu'aucune étoile ne s'est allumée, vous verrez à l'ouest deux points lumineux percer le crépuscule. Il s'agit des planètes Vénus et Jupiter.

Le 30 juin 2015, elles ne sont qu'à 22' l'une de l'autre. Cet angle apparent est légèrement inférieur à celui de la Pleine Lune ! Le 1er juillet, la situation est comparable avec un angle de 29' entre les deux astres.

Une perspective sur le Système solaire

Le rapprochement n'est qu'apparent. Il faut imaginer la scène en perspective : Vénus est actuellement la planète la plus proche de la Terre, à 78 millions de kilomètres. Jupiter, bien plus lointaine, se trouve à 907 millions de kilomètres.

Bien que Jupiter soit environ 11 fois plus grande que Vénus, c'est elle la moins brillante des deux en raison de son éloignement au Soleil. La magnitude de Jupiter est de -1,8, contre -4,45 pour Vénus. Cette différence correspond à un facteur 12 de luminosité. Une situation ironique pour Jupiter, car elle brille plus que n'importe quelle étoile. Or là, paradoxalement, son éclat semble fade par rapport à l'étincelante Vénus.

Suivez l'évolution

Dans les prochains jours, ne manquez pas de suivre l'évolution des deux planètes. Elles continuent à illuminer le crépuscule en s'éloignant progressivement l'une de l'autre. Leur mouvement est réellement palpable de jour en jour.

Le 18 juillet, la Lune les rejoint pour former un tableau magnifique. Une telle rencontre a déjà eu lieu le 19 juin 2015, comme le montre la photo ci-dessous prise depuis l'esplanade de la Philharmonie à Paris.

Crédit JL Dauvergne.


Ne manquez pas de nous envoyer vos meilleures photos à l'adresse ouvertlanuit[at]cieletespace.fr pour une éventuelle parution dans nos pages.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Matière noire : les physiciens passent à l’axion

    Lassés de plusieurs décennies de recherches vaines, certains physiciens délaissent les particules hypothétiques nommées « wimps » pour une autre forme possible de matière noire : les axions. Une expérience américaine vient d’atteindre la sensibilité requise pour les détecter.

  • TESS doit trouver des exoplanètes habitables autour d’étoiles proches

    Le télescope spatial TESS a rejoint l’espace le 19 avril 2018, depuis cap Canaveral à bord d’une fusée Falcon 9. Le nouveau chasseur d’exoplanètes de la Nasa poursuivra la mission de Kepler, bientôt hors-service, avec une approche différente.

  • La planète de Proxima b est-elle hostile à toute forme de vie ?

    C’est l’exoplanète la plus proche du Système solaire. Et elle se trouve dans la zone habitable de son étoile, Proxima du Centaure. Mais Proxima b subit régulièrement de violentes éruptions stellaires qui posent à nouveau la question de son hospitalité envers la vie.