La « nation spatiale » d'Asgardia couronne son roi

L'intronisation du chef de l'état d'Asgardia a lieu ce 25 juin à Vienne. Fondée en 2016 par le scientifique et entrepreneur russo-azerbaïdjanais Igor Ashurbeyli, ce « royaume spatial » autoproclamé compte déjà plus de 200 000 membres à travers le monde. Enquête.
« Nous, peuple d'Asgardia, ferons tout notre possible pour assurer la prospérité de la nation spatiale que nous avons créée ; pour sauvegarder notre terre natale – la planète Terre ; et pour assurer le développement de toute l'humanité dans l'espace. Nous ne sommes pas les meilleurs, nous sommes l'avenir. Une humanité – une unité. » Nul doute que ces mots très solennels résonneront ce 25 juin 2018 à Vienne sous les ors du palais de la Hofburg. Pour la « première fois dans l'histoire de l'humanité » — comme le souligne avec emphase le carton d'invitation adressé à des personnalités du monde entier —, un « royaume spatial » éclora aux yeux de tous. Asgardia intronisera son chef.

Domaine des dieux Asgardia ? C'est la
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Ce que révèle le “coup de booster” d’Oumuamua

    Oumuamua, le premier astre venu d’un autre système stellaire, serait en fait une comète, et non un astéroïde. Ce récent résultat implique que les jeunes systèmes planétaires en formation éjectent des milliards de comètes, et que des milliers d’entre elles nous rendent visite en permanence.

  • Rejoignez-nous au festival de Fleurance !

    Du 4 au 10 août 2018, le monde de l'astronomie se donne rendez-vous à Fleurance (Gers) pour un festival qui promet bien des surprises ! Nous y serons, avec la remise du Prix Ciel & Espace du livre d'astronomie le 5 août.

  • Le temple de Göbekli Tepe, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco

    Sept mille ans avant les pyramides, le temple de Göbekli Tepe avait-il une vocation astronomique ? Son ancienneté et sa complexité posent autant de questions sur les débuts du Néolithique que sur nos préjugés... L’Unesco vient d’inscrire le site turc à sa liste du Patrimoine mondial.