La Chine a lancé sa station spatiale

Vue d'artiste du module orbital Tiangong 1 lancé le 29 septembre 2011. Crédit : DR

Après les Etats-Unis et la Russie, la Chine est devenue la troisième nation à avoir mis sur orbite une station spatiale. La fusée Longue Marche 2F a décollé sans problème ce 29 septembre 2011 à 13 h 16 TU de la base de Jiuquan, dans le désert de Gobi et satellisé le module Tiangong 1 à 350 km d'altitude. Ce module est le premier élément d'une future station spatiale.


Tiangong 1 attend Shenzhou 8
Le compartiment pressurisé Tiangong 1 (littéralement, le Palais Céleste 1), devrait recevoir la visite d'un vaisseau sans équipage, Shenzhou 8, un mois après son lancement.
Shenzhou 8 aura pour mission de s'amarrer à Tiangong 1 en mode automatique. Cette manœuvre est une répétition générale pour la mission suivante, Shenzhou 9, à bord de laquelle prendra place un équipage. Shenzhou 10 aura le même objectif.


Une station pour deux ans

La station Tiangong 1, annoncée depuis janvier 2010, est un ensemble assez modeste de 8,5 tonnes. Sa durée de vie dans l'espace est de deux ans. Après la mission Shenzhou 10, elle pourrait recevoir deux autres modules destinés à agrandir le complexe orbital.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Matière noire : les physiciens passent à l’axion

    Lassés de plusieurs décennies de recherches vaines, certains physiciens délaissent les particules hypothétiques nommées « wimps » pour une autre forme possible de matière noire : les axions. Une expérience américaine vient d’atteindre la sensibilité requise pour les détecter.

  • TESS doit trouver des exoplanètes habitables autour d’étoiles proches

    Le télescope spatial TESS a rejoint l’espace le 19 avril 2018, depuis cap Canaveral à bord d’une fusée Falcon 9. Le nouveau chasseur d’exoplanètes de la Nasa poursuivra la mission de Kepler, bientôt hors-service, avec une approche différente.

  • La planète de Proxima b est-elle hostile à toute forme de vie ?

    C’est l’exoplanète la plus proche du Système solaire. Et elle se trouve dans la zone habitable de son étoile, Proxima du Centaure. Mais Proxima b subit régulièrement de violentes éruptions stellaires qui posent à nouveau la question de son hospitalité envers la vie.