Juno donne du relief aux nuages de Jupiter

Gros plan sur les nuages de Jupiter par la sonde Juno. © Nasa/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Björn Jónsson
La sonde américaine Juno, en orbite autour de la plus grosse planète du Système solaire depuis bientôt un an, a pris les clichés les plus détaillés de l’atmosphère turbulente de la géante.

Tous les 53 jours, la sonde Juno passe à quelques milliers de kilomètres de la surface gazeuse de Jupiter. Et sa caméra Junocam en profite alors pour mitrailler l’atmosphère de la planète géante. Il en résulte des clichés d'une résolution sans précédent, qu’aucune sonde n’avait été en mesure de prendre auparavant.

Des nuages mis en relief par le Soleil rasant

Celui-ci a été obtenu le 2 février 2017 alors de Juno était à 14500 km des nuages joviens. On y reconnaît un ovale blanc, l’une de ces tempêtes gigantesques que les astronomes amateurs photographient depuis la Terre.

L’image, traitée par Bjorn Jonsson, a subi un renforcement des contrastes et des couleurs qui permet de voir les ombres de certains nuages. C’est le cas à l’intérieur de l’ovale, tout comme dans les perturbations qui s’en échappent, sur la droite de l’image. En effet, au moment où Juno a pris cette photo, le Soleil éclairait cette région de Jupiter de manière rasante, depuis la gauche de l’image.

La même photo en vraies couleurs apparaît bien plus brumeuses et correspond davantage à ce que verrait l’œil d’un astronaute en orbite autour de Jupiter.

Une orbite polaire mais elliptique

Juno n’est pas sur la bonne orbite. À cause d’un moteur qui a refusé de s’allumer, la sonde américaine tourne autour de Jupiter non pas en suivant une trajectoire circulaire mais en suivant une ellipse qui l’amène à se rapprocher de la planète seulement tous les 53 jours. Si cette panne est un coup dur pour les scientifiques – dont les mesures vont prendre plus de temps –, elle profite à tous les amoureux de belles images.

En effet, avec cette orbite excentrique, Junocam, qui sert à photographier la planète, est soumise moins longtemps à la grêle de particules accélérées qui sévit dans le champ magnétique de la planète géante. Cela devrait lui permettre de survivre plus longtemps que les quelques orbites initialement espérées… et de nous envoyer plus d’images comme celles du pôle Sud de Jupiter, jusque-là largement inconnu.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une supernova saisie en direct

    L’image est un véritable document pour les astronomes. Même si elle n’est pas aussi esthétique que les clichés des grands observatoires, elle montre l’apparition d’une supernova dans une galaxie proche. Un cliché sans précédent obtenu par un amateur argentin.

  • Les étoiles révélées du Quintette de Stephan

    De nouvelles observations à très haute sensibilité réalisées par le télescope Canada-France-Hawaï révèlent des structures inédites dans le célèbre groupe de galaxies du Quintette de Stephan.

  • Panorama d'altitude pour Curiosity

    Toujours plus haut sur les flancs du mont Sharp, Curiosity photographie un panorama de la planète rouge. A plus de 300 mètres de haut, le rover de la Nasa domine les zones du cratère Gale qu’il a déjà visitées.