Cassini a survécu à son plongeon entre Saturne et ses anneaux

Cassini plonge entre Saturne et ses anneaux (vue d’artiste). Crédit : DR
Jamais une sonde spatiale n’avait autant approché Saturne. Pour la première fois, Cassini s’est aventurée entre la planète géante et ses anneaux.

La sonde Cassini a donné signe de vie. Et elle est en pleine forme ! À 23 h 56 locales, ce 26 avril 2017 (8 h 56, le 27 avril à Paris), l’antenne californienne de Goldstone a de nouveau reçu ses données. Entre-temps, la sonde, a effectué un plongeon entre Saturne et ses anneaux, dans un espace d’environ 2000 km où, malgré des estimations optimistes, demeurait un risque de collision avec des particules glacées.

Pour minimiser ce risque, l’agence spatiale américaine avait donc orienté l’antenne parabolique de 4 m de la sonde vers l’avant de sa trajectoire, comme un bouclier, ce qui a interrompu les communications avec la Terre. Comme prévu, 20 heures après son survol historique, Cassini a tourné à nouveau son antenne vers nous pour transmettre ses mesures.

Les nuages de Saturne à 3000 km

Quatre minutes après la reprise des communications indiquant que la sonde n’avait pas fait de mauvaise rencontre, les premières données sont arrivées. Parmi elles, des images brutes de la planète. Celles-ci ont été prises à une distance de seulement 3000 km, une proximité sans précédent, à la vitesse de 124000 km/h.

Pour l’heure, la Nasa n’a pas donné d’informations sur la résolution de ces images.

Les nuages de Saturne, près du pôle Nord. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute
L'atmosphère de Saturne à quelques milliers de kilomètres.
©Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Encore 21 plongeons

Après treize ans en orbite autour de Saturne, la sonde Cassini est entrée dans la phase finale de sa mission. Placée sur une orbite polaire, elle doit encore traverser le plan des anneaux à 21 reprises avant de se désintégrer dans l’atmosphère de la planète géante le 15 septembre 2017. Son prochain passage entre la planète et les anneaux est prévu le 2 mai 2017.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Le mystère de la matière noire

    En octobre 2015, nous recevions l'astrophysicien Gianfranco Bertone, auteur d'un excellent ouvrage de vulgarisation, "Le mystère de la matière noire", lauréat du Prix Ciel & Espace 2015 du livre d'astronomie. Ce podcast qui était réservé aux abonnés est désormais public. Et en deux ans, le mystère s'est épaissi...

  • Podcast : Le côté obscur de l'univers

    Dans « Le côté obscur de l'univers », publié dans la collection « Quai des sciences » des éditions Dunod, l'astrophysicien Hervé Dole nous dit tout des avancées récentes de la cosmologique, auxquelles il a participé. Interview.

  • Podcast : ce qu'il faut voir dans le ciel en décembre

    La Lune qui passe devant Régulus le 8 décembre et devant Aldébaran le 31, les étoiles filantes Géminides à leur maximum le 13, Spica, Mars, la Lune et Jupiter qui s'alignent... Voici un petit aperçu des spectacles célestes de ce mois de décembre !