A 28000 km/h, de nuit, au-dessus de la Manche…

Tim Peake, l'astronaute britannique de l'Agence spatiale européenne (ESA), essaie de partager au maximum son expérience à bord de la station spatiale internationale (ISS). Le 17 février 2016, par un tweet, il a publié un time-lapse réalisé alors que la station passait au-dessus de la Manche, de nuit, en longeant les côtes françaises et anglaises.

Sur cette image extraite de la vidéo, la France est à droite et le Royaume Uni à gauche. Au premier plan, se trouve la Bretagne, partiellement voilée par des nuages. La tache lumineuse la plus brillante, au-dessus, correspond à Paris et son agglomération. La Belgique et les Pays-Bas sont encore au-dessus.
Côté britannique, Londres, bien que légèrement couverte de nuages, est bien visible alors qu'au premier plan, on devine la pointe de la Cornouailles.

La vidéo est visible sur le compte Twitter de Tim Peake, qui ne précise pas la date de la prise de vue. On y voit notamment la Lune se lever (en accéléré) derrière l'horizon terrestre.

Philippe Henarejos, le 19 février 2016

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Retour sur Terre pour trois astronautes de l’ISS

    La capsule Soyouz qui abritait Scott Tingle, Norishige Kanai et Anton Shkaplerov s’est posée sans encombre au Kazakhstan le 3 juin 2018 à 6h34, heure locale. Les trois astronautes ont passé 168 jours à bord de l’ISS.

  • Une étrange étoile à neutrons dans le Petit Nuage de Magellan

    L'observation par le satellite X Chandra du reste de supernova E0102 révèle une étrange configuration : pourquoi cette vaste structure est-elle décentrée par rapport à l'étoile à neutrons née de l'explosion ?

  • La baie du mont Saint-Michel depuis l’espace

    Un des sites touristiques les plus visités de France a été photographié par le satellite Sentinel-2 durant une marée descendante. La mission Sentinel-2 observe notre planète pour y recenser les stigmates du réchauffement climatique.